Menu

Qu'est-ce que l'infrastructure de postes de travail virtuels (VDI) ?

blocs cylindriques bleus avec blocs carrés marrons empilés sur fond bleu
Rubriques

L'infrastructure de postes de travail virtuels (VDI) est une solution de virtualisation qui utilise des machines virtuelles pour fournir et gérer des postes de travail virtuels. La VDI héberge des environnements de poste de travail sur un serveur centralisé et les déploie vers les utilisateurs finaux à la demande. On y accède via le réseau avec un terminal (ordinateur portable, tablette, etc.).

En mettant en place une solution VDI, les entreprises bénéficient d'un certain nombre d'avantages. Le calcul du poste de travail a lieu sur le serveur hôte, plutôt qu'au niveau du terminal, de sorte que la configuration matérielle requise pour le terminal est plus légère. L'investissement dans le terminal est donc plus faible, et il peut être plus facile de prendre en charge une gamme variée de dispositifs distants et mobiles. À mesure que les besoins matériels du logiciel de poste de travail changent, il peut également être plus facile de réaffecter les ressources du processeur et de la mémoire depuis le serveur plutôt que depuis les terminaux.

La gestion de la sécurité et de la configuration sont un avantage supplémentaire de la solution VDI. Comme toutes les données résident dans le data center, la perte d'un terminal limite le risque pour les données non stockées sur le dispositif. Dans les environnements comportant des configurations de postes de travail standard, qui n'ont pas besoin d'être personnalisées pour chaque utilisateur, une instance VDI permet des contrôles stricts pour éliminer les écarts par rapport aux normes organisationnelles.

Fonctionnement de l'infrastructure de postes de travail virtuels (VDI)

L'hyperviseur et le broker de connexion sont deux des principaux composants du data center de l'architecture VDI. L'hyperviseur dissocie d'abord le matériel physique du système d'exploitation logique, qui réside sur le serveur du data center et permet de servir plusieurs postes de travail virtuels depuis un seul serveur physique. Le broker de connexion est la passerelle logicielle qui connecte chaque utilisateur de poste de travail à son instance de poste de travail individuelle. Cette couche authentifie tous les utilisateurs, quel que soit le terminal.

Les schémas d'utilisation des postes de travail tendent à être moins prévisibles qu'une grande partie des autres workloads du data center et il est difficile de prévoir les conflits de ressources de workloads principaux liés à un poste de travail virtuel. Traditionnellement, l'architecture de déploiement de la solution VDI dans une entreprise est associée à un système de gestion des données (PoD) dédié contenant le matériel de calcul, de réseau et de stockage conçu pour prendre en charge un nombre déterminé de postes de travail virtuels. Ce PoD (un nombre dédié d'hôtes connectés à un dispositif de stockage dédié) était séparé des autres systèmes pour s'assurer que les fluctuations des workloads des postes de travail n'interfèrent pas avec les autres workloads du data center. Ce modèle assure que les performances de l'environnement VDI et des applications principales demeurent prévisibles. Cette isolation limite également l'étendue des défaillances sur l'ensemble des utilisateurs finaux et des workloads applicatifs.

Deux approches du déploiement des postes de travail

  • Poste de travail persistant. Chaque utilisateur se voit attribuer une instance de poste de travail unique, qu'il peut personnaliser selon ses préférences.

  • Poste de travail non persistant. Les utilisateurs peuvent accéder à un pool d'images de postes de travail uniformes, selon les besoins liés aux tâches. Ces postes de travail non persistants retrouvent leur état d'origine après chaque utilisation, au lieu d'être personnalisés pour un utilisateur unique.

Cas d'utilisation de l'infrastructure de postes de travail virtuels (VDI)

Collaborateurs distants

L'utilisation d'environnements VDI facilite considérablement l'accès des collaborateurs distants aux environnements de poste de travail standard de l'entreprise sur un large éventail d'appareils. Avec le poste de travail virtuel, l'accès aux systèmes logiciels principaux peut être contrôlé et accordé à n'importe quel collaborateur sur un site distant, avec un investissement minimal. Quel que soit l'emplacement, chaque membre de l'équipe a accès au même réseau et aux mêmes ressources organisationnels, tout en maintenant un contrôle centralisé des accès et des applications. Les postes de travail persistants peuvent être personnalisés en fonction de chaque utilisateur, tandis que les données demeurent centralisées dans le data center principal.

Centres d'appels

Le poste de travail non persistant présente un avantage majeur : la possibilité de simplement utiliser un poste de travail standard dans un pool de postes de travail identiques. Le centre d'appels est un excellent exemple de la façon dont ce modèle répond directement aux besoins d'une équipe. Chaque membre de l'équipe n'est tenu d'effectuer qu'un ensemble spécifique de tâches, lesquelles ne nécessitent pas que le poste de travail soit personnalisé. Avec des effectifs qui peuvent évoluer à la hausse ou à la baisse, la possibilité de se connecter simplement à un poste de travail disponible pendant les heures de travail évite de passer des heures à personnaliser des machines. L'instance de poste de travail non persistant standard peut facilement être mise à jour avec les correctifs et déployée avec seulement le logiciel requis installé, sur l'ensemble des sites physiques, avec des complications minimales.

Employés contractuels

Lorsque des prestataires temporaires se joignent à une équipe, ils ont besoin d'accéder à certaines des principales ressources et aux membres de l'équipe, mais la sécurité est un enjeu important. Avec un poste de travail virtuel, il est possible de contrôler l'accès aux ressources de l'entreprise tout en fournissant le point de connexion aux travailleurs temporaires. Les prestataires peuvent effectuer des tâches qui utilisent des ressources organisationnelles sans avoir accès à des systèmes qui ne sont pas liés au contrat. Ce contrôle réduit également l'investissement dans la fourniture d'un poste de travail physique pendant la durée du contrat.

En savoir plus sur la VDI et les solutions associées