Menu

Contrôle des coûts et migration des données : des défis majeurs pour l'entreprise data-driven

Personne tenant son téléphone assise sur un canapé et ordinateur portable affichant un graphique
Sommaire

Partager cette page

Portrait d'Henry Baltazar
Henry Baltazar
284 vues

Les entreprises innovantes souhaitent devenir data-driven. Elles doivent être capables de localiser leurs données, d’y accéder et de les traiter rapidement pour alimenter leurs informations exploitables et leurs processus décisionnels. Devenir data-driven est un défi de plus en plus complexe à mesure que les entreprises évoluent.

Les défis des entreprises data-driven

La croissance des données reste le principal défi de stockage des entreprises, et ce problème ne fera qu'empirer : de nombreuses entreprises ont vu leur volume de données gérées augmenter de près de 30 % tous les 12 mois. Elle concerne toutes les entreprises innovantes qui créent en permanence de nouvelles applications et de nouveaux business models pour soutenir leur développement. Cependant, une croissance incontrôlée peut miner leurs efforts de transformation, et compliquer la gestion et la protection des données.

La migration des données : un frein majeur

La portabilité des workloads est un atout majeur pour les entreprises data-driven, car elle leur permet d'utiliser plusieurs sites d'exécution pour accomplir leurs tâches, dans plusieurs clouds publics et même dans des data centers sur site, lorsque les ressources sont disponibles. Toute entreprise cherchant à exploiter des environnements multiclouds ou de cloud hybride doit envisager la migration des données.

De nombreuses entreprises peinent à migrer les données de leurs environnements sur site vers le stockage dans le cloud public, notamment lorsqu'elles doivent gérer des workloads non structurés volumineux tels que des fichiers vidéo, des images, des données d'intelligence artificielle et de machine learning, ainsi que des volumes massifs de documents de productivité standard. Dans notre étude récente, Voice of the Enterprise: Storage, Data Management and Disaster Recovery 2022, 48 % des répondants migraient souvent (en continu ou quotidiennement) des données vers et depuis un stockage dans le cloud public ou sur site, ce qui montre que le problème de la migration n'est pas épisodique ou limité à des événements majeurs tels que la fermeture de data centers et les mises à niveau de l'infrastructure.

Face à l'augmentation du volume des datasets, de plus en plus d'entreprises souhaitent utiliser les transports physiques de fournisseurs pour migrer rapidement leurs données vers un nouveau site. Même si la migration basée sur le réseau continue de jouer un rôle primordial, les entreprises ne veulent pas priver les applications de production de précieuses ressources en bande passante lors de la migration de datasets volumineux. La plupart des entreprises veulent éviter toute interruption longue liée à la migration de données. Il n'est donc pas surprenant que nombre d'entre elles cherchent à améliorer leurs opérations de gestion des données. Dans notre enquête, l'utilisation des transports physiques de fournisseurs est passée de 18 % des migrations il y a 2 ans à 34 % aujourd'hui.

Optimisation des coûts

Pour répondre à leurs besoins, les entreprises doivent apprendre à exploiter des services de stockage cloud tout en optimisant leur consommation afin d'éviter l'envol des coûts. Elles peuvent utiliser des outils tiers d'optimisation des coûts liés au cloud pour prendre des décisions stratégiques relatives au placement des données et des workloads. Une fois qu'un workload sensible à la latence est terminé, les données doivent être placées dans un stockage objet économique afin de réduire les coûts et de libérer des ressources haute performance pour d'autres workloads. Les entreprises doivent également utiliser des outils de surveillance et de gestion pour suivre l'évolution des besoins des workloads.

Pour plus d'informations, téléchargez le modèle économique de stockage cloud optimisé.

En savoir plus sur le stockage multicloud NetApp®.

Henry Baltazar

Henry Baltazar est directeur de recherche spécialisé dans le stockage au sein du service S&P Global Market Intelligence de 451 Research. Il est retourné chez 451 Research après avoir occupé pendant près de trois ans le poste d'analyste senior chez Forrester Research, où il conseillait les clients du secteur des infrastructures et des opérations sur les technologies d'infrastructure de data center. Analyste du secteur et journaliste, Henry Baltazar évalue et teste les offres logicielles et matérielles de stockage depuis plus de 15 ans.

Afficher tous les posts par Henry Baltazar

Pour aller plus loin

Drift chat loading