Menu

Qu'est-ce qu'un cloud hybride ?

cartes roses flottantes sur fond rose
Sujets

Un cloud hybride est un environnement mixte réunissant des ressources de calcul, de stockage et des services. Il repose sur une infrastructure sur site ainsi que sur des services de clouds privés et un cloud public, comme Amazon Web Services (AWS) ou Microsoft Azure. L'ensemble est orchestré sur diverses plateformes. Si votre data center exploite une combinaison de clouds publics et privés, et de ressources de calcul sur site, cela signifie que votre infrastructure est de type cloud hybride.

Avantages du cloud hybride

Les services cloud permettent de réaliser des économies, mais leur principal atout réside dans leur capacité à accélérer la transformation digitale. Dans le secteur de la gestion des technologies, les entreprises doivent tenir compte de deux priorités : l'environnement IT et la transformation de leur business. La première implique généralement des efforts axés sur les économies, alors que la deuxième cible les investissements et le dégagement de bénéfices.

L'avantage principal de l’infrastructure du cloud hybride est l’agilité. La réactivité face aux changements rapides est un principe fondamental du business digital. La combinaison de clouds publics/privés et de ressources sur site peut aider votre entreprise à gagner en agilité et à renforcer son avantage concurrentiel.

Le cloud public : avantages et inconvénients

Tout contrat passé avec un Service Provider tel qu'AWS ou Azure implique l'utilisation d'un cloud public, à savoir la location d'une partie de leur infrastructure de data center distribué. Les clouds publics fournissent une infrastructure cloud en tant que service (IaaS). Ce modèle à l'évolutivité flexible et entièrement automatisé génère d'importantes économies d'échelle, de sorte qu'il est presque impossible pour un data center sur site de rivaliser en termes de prix ou d'efficacité.

Avantages :

  • Évolutivité (à la fois vers le haut et vers le bas). Presque illimité grâce aux ressources cloud à la demande.
  • Réduction des dépenses d'investissement (capex). Vous n'avez pas besoin d'acheter tous vos propres équipements de data center.
  • Fiabilité. En raison des services distribués dans plusieurs data centers.

Inconvénients :

  • Moins de contrôle sur la sécurité des données. Vous ne savez jamais où, et sous quelles restrictions géographiques ou autres, vos données fonctionnent.
  • Dépenses opérationnelles plus élevées (opex). À mesure que vous faites évoluer les performances, vos frais par heure augmentent.

Cloud privé : avantages et inconvénients

Si vous configurez une infrastructure cloud dédiée pour votre entreprise, vous utilisez un cloud privé . que vous gérez vous-même ou par le biais d'un prestataire, et que vous hébergez dans votre data center ou hors site.

Avantages :

  • La sécurité, car vos données et applications sont protégées derrière votre pare-feu et seule votre entreprise peut y accéder, ce qui rend les clouds privés mieux adaptés au traitement ou au stockage des données sensibles
  • Coût total de possession potentiellement inférieur. Par le biais de l'opex inférieurau fil du temps.
  • Contrôle et personnalisation plus importants. Adapter vos serveurs aux préférences de votre entreprise.
  • Flexibilité. La flexibilité de déplacer des données non sensibles vers un cloud public pour gérer les pics inattendus de demande dans votre cloud privé

Inconvénients :

  • Coûts plus élevés. Augmentation des frais initiaux et de la nécessité de rembourser les coûts de l'équipement que vous achetez.
  • Responsabilité. La responsabilité de l'exploitation et de la maintenance de vos data centers, du matériel et des logiciels, ainsi que de votre propre sécurité et conformité
  • Moins de flexibilité. En augmentant ou en descendant vos ressources informatiques à mesure que vos besoins changent.

Le cloud hybride vous convient-il ?

Le cloud public n'est pas la seule option envisageable. De nombreuses entreprises visionnaires ont fait le choix d'une combinaison hybride de services cloud. Le modèle hybride procure les avantages des clouds publics et privés, tout en exploitant l'architecture du data center.

L'approche hybride assure l'interopérabilité des applications et des composants sans limite géographique (par exemple, cloud/sur site), entre des instances de cloud, et même entre architectures (par exemple, classique/digitale et moderne). Les données ont besoin du même niveau de distribution et de flexibilité d'accès. Qu'il s'agisse de workloads ou de datasets, le monde digital dynamique impose de planifier le déplacement de certaines ressources pour répondre à l'évolution des besoins. L'emplacement actuel de vos applications ou de vos données ne sera pas forcément optimal à terme.

Les caractéristiques de l'architecture de cloud hybride :

  • Bien que totalement distincts, votre data center sur site, vos ressources de clouds privés et publics, et vos workloads sont reliés entre eux par une gestion commune des données.
  • Vous pouvez connecter des systèmes s'exécutant sur des architectures classiques qui gèrent des applications stratégiques ou contiennent des données sensibles pour lesquelles un cloud public ne conviendrait pas.

Les infrastructures de cloud hybride sont activées par Data Fabric, qui utilise une approche software-defined pour fournirun ensemble commun de services de données sur n'importe quelle combinaison de ressources IT.

Scénarios de cloud hybride

  • Charges de travail dynamiques ou en constante évolution. Utilisez un cloud public facilement évolutif pour vos charges de travail dynamiques, tout en laissant des charges de travail moins volatiles ou plus sensibles à un cloud privé ou à un data center sur site.
  • Séparation des charges de travail stratégiques et des charges de travail moins sensibles. Vous pouvez stocker des informations financières ou clients sensibles sur votre cloud privé et utiliser un cloud public pour exécuter le reste de vos applications d'entreprise.
  • Gros traitement de données. Il est peu probable que vous puissiez traiter des données volumineuses en continu à un volume quasi constant. Vous pourriez plutôt exécuter certaines de vos analyses de données importantes à l'aide de ressources cloud public hautement évolutives, tout en utilisant un cloud privé pour assurer la sécurité des données et garder les données sensibles derrière votre pare-feu.
  • Passez dans le cloud de façon incrémentielle, à votre rythme. Placez certaines de vos charges de travail sur un cloud public ou sur un cloud privé à petite échelle. Déterminez ce qui convient à votre entreprise et continuez à étendre votre présence dans le cloud en fonction des besoins, qu'il s'agisse de clouds publics, de clouds privés ou d'une combinaison des deux.
  • Besoins en capacité de traitement temporaire. Des besoins temporaires en capacité de traitement. Le cloud hybride permet d'allouer des ressources de cloud public à des projets à court terme, pour un coût inférieur à celui qu'impliquerait l'utilisation de l'infrastructure IT de votre data center, ce qui vous évite tout surinvestissement dans des équipements dont l'utilité sera temporaire.
  • Flexibilité pour l'avenir Une flexibilité sur le long terme. Même si votre planification répond parfaitement à vos besoins actuels, il est impossible d'en prévoir l'évolution au cours du mois ou de l'année à venir. Grâce à une approche de cloud hybride, vous pouvez choisir le mode de gestion de données le mieux adapté à votre business, qu'il s'agisse d'un cloud public ou privé, ou de ressources sur site.
  • le meilleur des deux mondes. Le meilleur des deux mondes. À moins d'être certain de pouvoir répondre à vos besoins en utilisant uniquement l'un des deux clouds, public ou privé, ne vous limitez pas à une seule option. Optez pour une approche de cloud hybride et exploitez simultanément les avantages de deux solutions technologiques.

Continuer la lecture