EN 2016, IT RIME AVEC SIMPLICITÉ

Sous l’impulsion des technologies de rupture que sont le Flash et le Cloud, le secteur du stockage est en profonde mutation. Du DevOps au Flash, sans oublier l’avenir des administrateurs du stockage, Lee Caswell, Vice-Président du Marketing des services, solutions et produits chez NetApp, dresse un panorama de ce que nous réserve l’année 2016.

L'INFRASTRUCTURE CONVERGEE FERA TOMBER LES BARRIERES ENTRE LES SERVEURS, LE STOCKAGE ET LE RESEAU

L'infrastructure convergée allégera les efforts d'intégration du matériel. Les entreprises auront plus de latitude pour expérimenter de nouveaux logiciels et innover. La convergence sert à deux choses : réduire le coût global du calcul et de l’analyse des données, et accroître la réactivité des équipes IT face aux exigences des opérationnels et des autres services fonctionnels de l’entreprise.

Et comme pour confirmer qu’il s’agira bien d’un sujet majeur en 2016, une enquête menée par le cabinet 451 Research montre que 40 % des entreprises interrogées prévoient d'augmenter leur budget consacré à l'infrastructure convergée en 2015.

LE DEVOPS, UN LEVIER DE CROISSANCE DANS L'INFRASTRUCTURE CONVERGÉE

La convergence apporte également une réponse à un problème majeur actuel des entreprises : la pénurie de compétences IT. C’est là que le DevOps entre en jeu, entendez : l’alignement des équipes, aussi bien celles chargées de faire évoluer le système d'information que celles chargées d'exploiter les applications existantes. Le DevOps promet également de réduire les délais de déploiement de nouvelles applications. Avec à la clé plus de communication, de collaboration au sein de l’entreprise, une re-configuration du matériel et plus d'intégration, d'automatisation, d’optimisation de nombreux processus pour rendre les organisations plus efficientes.

LE DATA CENTER 100 % FLASH, BIENTÔT UNE RÉALITÉ

En 2016, la révolution Flash va se poursuivre : les ventes de stockage Flash devraient doubler en raison de la baisse des prix sous l'effet de la concurrence entre les grands fournisseurs sur ce marché porteur. La technologie Flash a d’abord été principalement utilisée à des fins de mémoire-cache additionnelle, pour les applications requérant des performances élevées. Mais son coût élevé était un obstacle. . Aujourd’hui, le Flash est devenu une solution de stockage clé en mains nécessitant peu de ressources humaines pour son installation, sa maintenance, son suivi. Solution multifacettes, elle permet aux entreprises de diminuer les coûts de stockage des données car elle s’adapte facilement aux autres architectures.

Selon IDC, la part de marché mondial des systèmes Flash a atteint 11,3 milliards de dollars en 2014. En 2015, toujours selon IDC, le Flash a progressé de 101 % au deuxième trimestre 2015 en EMEA, « allant ainsi à l'encontre du ralentissement général observé dans le secteur du stockage ». Avec une technologie Flash plus abordable, les entreprises ne manqueront pas de trouver de nouveaux domaines d'application.

LE CLOUD HYBRIDE CONTINUE DE PROGRESSER

Capables de changer de fournisseur cloud en toute sécurité en l'espace de quelques secondes et sans migrer leurs données, les entreprises retirent immédiatement les bénéfices du cloud. Elles consacrent moins de temps à leur infrastructure pour concentrer sur l’innovation, sans sacrifier la sécurité ou le contrôle

Par ailleurs, d'après le cabinet d'analyse Sandler Research, le marché du cloud hybride devrait croître de 29,22 % par an jusqu’en 2019. Cela veut dire : apprendre à gérer de nouveaux groupes d'utilisateurs, de nouveaux environnements IT flexibles et réactifs, qui s’appuient sur le cloud public. Il est du coup essentiel que les services IT puissent compléter le cloud privé de leur entreprise par une stratégie d’utilisation du cloud public. Avec l’approche consistant à développer un cloud hybride, la gestion des données doit être fluide sur l'ensemble des ressources, mais sans risques supplémentaires, sans ajouter de complexité aux politiques informatiques internes et sans perdre le contrôle sur les données de l'entreprise.

L’EMERGENCE D’UN NOUVEAU RÔLE :

L'ADMINISTRATEUR DU STOCKAGE DEVIENDRA DATA MANAGER

Tout cela a un impact sur l'administrateur du stockage. Face aux enjeux de sécurité et de souveraineté des données, les services IT réévaluent leur stratégie cloud. Les administrateurs doivent savoir à tout moment où se trouvent exactement les données et qui les gèrent.

On va donc assister à l’émergence de responsables des données du cloud hybride. À mesure que les entreprises basculent vers un modèle de prestation de services cloud pour réduire les coûts et gagner en flexibilité, elles ne se contentent plus de créer et de gérer leurs propres data centers. Elles jouent également un rôle de courtier de services, que ces services soient hébergés dans le cloud privé ou public. En 2016, l'administrateur du stockage sera face à deux perspectives : soit devenir le responsable des données du cloud hybride et siéger au comité de direction, soit se contenter de gérer les solutions de stockage dans son coin et perdre en pertinence.

L’INNOVATION EN MATIERE DE GESTION DES DONNEES PERMETTRA DE RESOUDRE LES PROBLEMES DE SECURITE ET DE SOUVERAINETE

Face aux enjeux de sécurité et de souveraineté des données, les services IT réévaluent leur stratégie cloud. Les administrateurs doivent savoir à tout moment où se trouvent exactement les données et qui les gèrent.

Dans ce contexte, des entreprises ont fait équipe avec NetApp pour fournir à leurs clients des solutions qui offrent à la fois une protection des données, de la flexibilité et de l'agilité en combinant la colocation sécurisée, le cloud privé et des clouds publics d'hyperscalers.