NetApp.com

Qu'est-ce que le cloud privé ?

Partout dans le monde, les utilisateurs exigent de leur service IT qu'il offre la même agilité et la même simplicité de consommation des ressources que celles offertes par le cloud public. À ce double défi s'ajoutent des ressources internes qui n'ont pas été conçues pour assurer ce type de service.

Modèle d'adaptation fluide, le cloud public offre une réactivité immédiate aux demandes de changement et aux ajustements de performance. Avec un cloud privé, les utilisateurs bénéficient sur une plateforme interne de la même simplicité de consommation des ressources que dans le cloud public. Pour être efficace, un cloud privé doit offrir des performances prévisibles et adaptables à la demande. Pour faire face à la diversité et à la multiplicité d'applications en constante mutation, les équipes IT ont besoin d'une plateforme de cloud privé qui évoluera en toute agilité.

Pour répondre à ces attentes, les services IT devront intervenir sur plusieurs fronts : bâtir un cloud privé à partir d'une nouvelle plateforme capable d'évoluer facilement, assurer des performances prévisibles pour chaque charge de travail et exploiter l'automatisation avancée pour éliminer les tâches manuelles.

Comment fonctionne le cloud privé ?

Le cloud privé, équivalent interne à l'entreprise du cloud public, simplifie la consommation et l'allocation des ressources grâce à une méthode de libre-service qui ne demande que peu d'interaction avec les équipes IT internes. Pour répondre à l'évolution des besoins, les entreprises cherchent à provisionner les nouvelles ressources ou à modifier les instances existantes plus rapidement. Avec le cloud privé, l'objectif est de réduire la dépendance aux plateformes externes qui ne sont pas gérées par les services IT, tout en apportant la réactivité requise.

Pour mettre en place une solution de cloud privé, les équipes IT doivent commencer par analyser l'expérience utilisateur et aligner les technologies en conséquence. Le processus de demande et d'allocation des ressources s'effectue via une interface en libre-service : les utilisateurs peuvent les sélectionner instantanément et obtenir rapidement leurs ressources. Les équipes IT bénéficient d'un système automatisé qui les aide à réduire les coûts liés au traitement de ces demandes tout en allouant les ressources disponibles à la demande.

Le cloud privé présente l'avantage de limiter les conflits entre utilisateurs et équipes IT. La simplification du processus d'ouverture des tickets d'incident permet d'optimiser la productivité et de répartir les ressources plus rapidement. Les équipes IT peuvent accélérer le traitement des demandes de provisionnement moins stratégiques pour mieux se concentrer sur les décisions technologiques critiques.

Pourquoi le cloud privé est-il important ?

Le développement d'applications modernes a contribué à faire évoluer les préférences de consommation. Alors que les entreprises ont entamé leur transformation digitale et mettent au point de nouvelles applications hautement distribuées, le cloud public apporte une réponse simple aux exigences des développeurs. Le cloud privé, en revanche, est conçu pour satisfaire aux impératifs de transformation digitale et de réactivité induits par les besoins changeants des clients dans l'écosystème IT. L'objectif est d'offrir un système simple d'utilisation sans sortir des limites de l'environnement IT interne.

Avantages du cloud privé

Le cloud privé simplifie la consommation des ressources internes en apportant toute la flexibilité du libre-service du cloud public.

En mettant à disposition des utilisateurs une instance de cloud privé qui leur permet de consommer les ressources de la même manière que dans le cloud public, les équipes disposent d'un choix plus vaste d'emplacements pour leurs applications. Les services IT des entreprises s'efforcent de trouver le juste équilibre entre les charges de travail sur site, exécutées dans un cloud privé, et celles exécutées dans le cloud public. Le succès d'une approche de cloud hybride dépend de la capacité du cloud privé à assurer l'agilité et le libre-service et le contrôle total sur les performances et la disponibilité, tout en réduisant les coûts par rapport au cloud public.

Champs d'application

Dans certains cas, il peut être préférable de créer et de mettre en service des applications dans un cloud privé.

Conformité réglementaire et sécurité
Lorsque les données et l'accès doivent faire l'objet d'un contrôle renforcé, il est nécessaire de combiner le libre-service avec une surveillance interne du matériel. Avec une solution de cloud privé, les services IT sont en mesure de proposer le mode de consommation demandé par les utilisateurs, tout en gardant la main sur la plateforme et l'accès aux données sensibles.

Maîtrise des coûts
Bien que le cloud public ait commencé à se généraliser et qu'il soit extrêmement facile d'accéder à ses ressources, les coûts ne sont pas toujours en adéquation avec les bénéfices générés. Grâce au cloud privé, il est possible de mieux contrôler les coûts des ressources tout en offrant aux utilisateurs l'accès en libre-service qu'ils recherchent.

Développement d'applications et tests
En raison du caractère sporadique de l'activation et de la désactivation des ressources à des fins de développement et de test, l'approche en libre-service du cloud public s'accorde parfaitement avec le cycle de vie du développement. Avec une plateforme de cloud privé, la consommation des ressources internes peut être alignée sur le développement, sans encombrer le processus classique de gestion des tickets en place dans de nombreux services IT.

Pour aller plus loin