Menu

Créer une architecture de données standardisée

(ou : comment devenir un véritable maître intégrateur)

slices of an orange cylinder with a white coating spread into a circular shape on the right side of a gray background
Table des matières

Le cloud devait être la panacée

Il était censé améliorer, accélérer et consolider toutes vos opérations. Et dans un sens, il l'a fait. Mais il se peut que votre data lake commence à ressembler au grand vortex de déchets du Pacifique nord, victime d'une pollution au cruft, ce code mal écrit, hypercompliqué et globalement indésirable.

Personne ne veut d'un amas de cruft. Il existe d'ailleurs des bonnes pratiques pour l'éliminer des coins obscurs de votre infrastructure. Lorsque vous entreprenez de réduire votre dette technique, vous disposez d'une opportunité unique de tout réorganiser pour connecter, intégrer et améliorer les données et les applications de votre entreprise. Si les données sont libres de résider partout (sur site, dans le cloud ou entre les deux), les processus pour les exploiter et les gérer doivent quant à eux être clairs et apparents, ce qui est rarement le cas dès le départ et explique le niveau de pollution dans votre lac.

La vitesse à laquelle les choses évoluent est impressionnante. McKinsey & Company a constaté qu'en juin 2020, le commerce électronique avait augmenté plus rapidement au cours de cette saison qu'au cours des 10 dernières années. Et ce n'est pas seulement parce que l'univers des données est en pleine expansion. C'est un constat, les canaux physiques sont en train de dépérir. Le comportement humain s'adapte. Nos activités se déroulent de plus en plus en ligne et via les logiciels en tant que service (SaaS), les plateformes à la demande (PaaS) et les infrastructures à la demande. Pour soutenir cette croissance, les entreprises doivent anticiper les changements au lieu d'attendre qu'ils se produisent. Et cela commence avec les équipes IT, la vôtre plus précisément.

Pourquoi cet eBook ? 

Cet eBook a pour objectif de vous aider à comprendre comment et pourquoi construire une architecture de données standardisée, c'est-à-dire un ensemble de normes unifiées régissant la collecte des données, leur stockage, leur intégration et leur utilisation. Nous n'allons pas vous esquisser une jolie architecture de référence et vous laissez l'implémenter sans contexte. Nous souhaitons vous aider à vous approprier vos données, qu'elles soient dans le cloud, dans les data centers et à la périphérie. Pour ce faire, vous devez créer une pile solide de services de données qui apporte de la cohésion dans votre infrastructure et, par conséquent, dans vos opérations quotidiennes. La bonne nouvelle, c'est que votre équipe IT dispose déjà des compétences requises pour gérer une infrastructure de stockage connectée et intégrée, ce qui permet à votre entreprise de réussir en plein boom technologique. Voyons maintenant trois obstacles qui se dressent entre vous et la construction d'une architecture de données standardisée, et comment les surmonter.


Connect-space-race.jpg

À la conquête de l'espace cloud

Si vous n'êtes pas encore passé au tout-digital, vous êtes à la traîne. Pour dépasser la concurrence, vous devez accélérer vos efforts de digitalisation, et non les freiner. Et même si votre transformation digitale est aboutie, vos efforts de création d'une pile rationalisée peuvent être sapés par des données désorganisées et des processus évasifs. C'est ce qu'on appelle le paradoxe de la stabilité dans le changement.

Le paradoxe de la stabilité dans le changement 

La digitalisation pousse les responsables d'applications dans des directions opposées : prendre des risques pour s'adapter à un nouveau paysage concurrentiel ou maintenir le statu quo. Le changement est déjà là, aussi bien d'un point de vue organisationnel que technologique. Il appelle de grandes avancées au niveau des applications, de l'architecture de stockage et d'une multitude de technologies adjacentes. Cependant, les entreprises ne souhaitent pas non plus s'exposer à trop de risques : elles doivent maintenir leurs capacités et leur stabilité opérationnelle, en particulier dans le contexte économique actuel. Ballottées entre l'attentisme et la volonté d'action, elles sont mal préparées au changement. Dans un environnement où les exigences sont contradictoires, les entreprises ne peuvent pas développer les outils ni les architectures dont elles ont besoin pour faire face aux besoins futurs. Mais ce problème n'est pas insurmontable : vous pouvez très bien le résoudre en identifiant vos points faibles et en développant un plan clair équilibrant risque et récompense.

Les trois vents contraires de l'architecture standardisée

D'après notre expérience, vous pouvez rencontrer trois grands obstacles dans votre quête de l'architecture standardisée :

1. Vos données résident dans un univers parallèle 

Données obscures, stockage à froid, disquettes… nous avons tout vu. Pour faire court, le chaos qui règne parmi vos données a contribué à l'accumulation d'inefficacités qui gangrènent vos systèmes. De plus, votre entreprise traîne peut-être une dette technique, aussi connue sous le nom de « dette de code », qui trouve généralement son origine dans le codage précipité d'une solution qui aurait pu être développée de manière plus efficace et plus coûteuse. Imaginons par exemple que des développeurs héritent d'une fonctionnalité programmée à la hâte. Après quelques années, il est fort probable que ce code soit complètement incompréhensible. Si le code original ne semble pas logique ou s'il n'est pas suffisamment propre, l'évolution vers un modèle plus fonctionnel de gestion des données standardisée sera une véritable croisade. Si votre code n'est pas propre, un reformatage est souvent de mise. Autant d'éléments qui rendent le passage à une architecture de données standardisée plus compliqué et coûteux (d'où l'expression de « dette » technique). 

2. Les cordons de la bourse se resserrent dès que vous parlez infrastructure

Obtenir le budget pour une infrastructure n'est malheureusement pas toujours facile. En effet, même si les problèmes de back-end sont fâcheux, ils ne font pas le poids à la table des négociations, et les initiatives commerciales ont souvent la priorité sur l'optimisation du stockage. Des choix de financement peu judicieux peuvent ainsi entraver l'adoption du cloud et l'exécution de mises à niveau critiques, compromettant votre avantage concurrentiel à long terme. Les départements IT reçoivent parfois des budgets qui frisent le ridicule, loin de suffire pour investir dans une infrastructure qui facilite et accélère le déploiement d'améliorations futures. Sans une architecture cloud conforme aux bonnes pratiques, toute nouvelle amélioration tactique ne fait qu'alourdir la dette technique, ce qui signifie plus d'éléments superflus et de retards dans la construction d'une belle infrastructure pensée pour l'avenir.

3. Vos données sont au cœur d'un dilemme philosophique 

Mettre le cloud dans le data center, ou mettre le data center dans le cloud ? Telle est la question. Comme l'infrastructure devient programmable, les directeurs des équipes IT et opérationnelles cèdent la responsabilité de certains aspects clés de l'infrastructure aux développeurs logiciels, ce qui crée inévitablement une fracture organisationnelle. En effet, Parce que les développeurs logiciels sont un peu particuliers dans leur genre, dans le bon sens du terme. Quand vient l'heure de prendre d'importantes décisions concernant l'infrastructure, les développeurs font des choix pouvant sembler peu orthodoxes et qui ne sont pas compris immédiatement par les responsables IT. Nous assistons aujourd'hui à l'émergence d'un nouveau type de superhéros : les développeurs et développeuses d'infrastructure. Dotés de super-pouvoirs comme l'écriture de code, l'ingénierie d'automatisation et la conception d'outils, ils et elles bousculent les codes et l'ordre établi du cloisonnement professionnel, poussant les entreprises à repenser l'infrastructure, les données, le cloud et le code en lui-même. Dans un monde qui change, vous devez repenser les rôles de manière constante. Quant au dilemme philosophique autour de vos données, est-ce véritablement un dilemme ? Comme nous allons le voir, cloud et data center ne sont pas antinomiques. 


Connect-integration.jpg

L'importance de l'intégration : comment surmonter les trois obstacles et sortir de " l'inertie chaotique "

Pour bâtir une pile unifiée, vous devez connecter et intégrer les données. Pour repenser votre architecture de données, vous devez aussi vous intéresser au stockage. Un coup d'œil à votre data center suffit pour comprendre que vous avez affaire à un fatras de différentes baies avec du code d'intégration largement personnalisé qui brise les silos de données pour permettre le partage des informations. Bien que les clouds publics semblent détenir la réponse, ils sont tout aussi susceptibles de former des silos de données. D'où l'intérêt d'avoir une pile de services de données unifiés qui résoudra nombre de ces problèmes. Mode d'emploi

1. Déterminez quels systèmes peuvent être supprimés ou dont l'architecture peut être repensée, puis lesquels migrer vers le cloud public.  

Définir et documenter votre stratégie multicloud sont les premières étapes dans la préparation de votre architecture de données commune. Évaluez les technologies spécialement conçues pour résoudre les problèmes liés à la multitude de sous-systèmes de données. Votre objectif est d'opter pour une solution standardisée alliant prévisilité et gestion commune qui fonctionne dans le cloud public ou dans un data center.  

2. Optez pour des solutions cloud nouvelles.  

Pensez aux opportunités d'automatisation, puis planifiez le remboursement de la dette tout au long du cycle de vie du système (autrement dit, l'amélioration continue des solutions cloud déployées).  

3. Collaborez avec les parties prenantes pour réduire la dette technique accumulée.  

Veillez à inclure tous les domaines IT, mais pas uniquement (en particulier les équipes d'architecture d'entreprise et de développement d'applications), pour gérer la dette qui se trouve en dehors de leur champ d'application direct. 


Vous pouvez intégrer vos applications avec de nouveaux services cloud et réduire la dette technique

Après avoir franchi ces étapes, vous pouvez étendre les data centers au cloud. Une fois éliminée la complexité des différents plans de contrôle des données, il est beaucoup plus simple de gérer et d'administrer de nombreux workloads dans les clouds. Les entreprises peuvent bénéficier des fonctionnalités offertes par chaque fournisseur de cloud sans sacrifier la prévisibilité opérationnelle. Elles peuvent ainsi déplacer en toute confiance des applications stratégiques et des services de stockage haute performance dans des clouds publics, ce qui auparavant aurait nécessité de repenser l'architecture. N'oubliez pas : les principales plateformes cloud répondent non seulement aux exigences des grandes infrastructures pour les applications, y compris les machines virtuelles et les systèmes de gestion de conteneurs, tout en assurant une évolutivité automatique globale. Vous pouvez donc migrer des applications de data centers vers des plateformes cloud. Vous pouvez intégrer vos applications avec de nouveaux services cloud et réduire la dette technique Une bonne intégration consiste à faire fonctionner vos applications et vos structures de données ensemble, qu'elles soient à l'intérieur ou à l'extérieur de votre entreprise. Cela signifie que les équipes IT ont la possibilité de créer une architecture de stockage haute performance commune et robuste qui apporte une valeur commerciale quantifiable, crédible et reconnue. Vous pouvez aussi définir des directives communes, valables pour l'ensemble de l'entreprise et qui couvrent les objectifs business, les avantages, les risques et les principaux critères d'adoption. En d'autres termes, moins de stress, de meilleurs résultats commerciaux et des expressos gratuits à la cafétéria d'entreprise. Parlons maintenant des personnes qui vont mettre la main à la pâte…

Simplifiez la vie de vos équipes IT 

Vos équipes IT font face à de nombreux défis quotidiens : 

  1. Les équipes de développement externes au département IT travaillent sur des applications logicielles personnalisées ou des chatbots d'entreprise. Chaque application faite maison a ses propres exigences pour s'exécuter dans le cloud, qui ne sont pas compilées dans un manuel d'instructions, au contraire des solutions SAP et Oracle. 

  2. Les employés de certaines divisions doivent intégrer rapidement des applications acquises récemment avec des systèmes existants, et ils le font d'ailleurs avec des services d'intégration tiers. 

  3. Des membres du personnel non spécialisés dans l'intégration des applications et des systèmes doivent eux-mêmes intégrer des données dans le cadre de leurs propres projets, par exemple en développant une application mobile personnalisée ou une base de données interne.

Toutes ces tâches sont un fardeau pour les membres du département IT, car elles ajoutent de la complexité à leur travail.

L'accession au grade de maître intégrateur

La modernisation de votre infrastructure peut être plus coûteuse au départ à cause de la dette technique et du cruft. Mais il existe une solution simple : déployer et créer dans un environnement de stockage de données standard. La modernisation vous aide à ne pas céder à l'entropie. Oubliez les raccommodages et les reformatages à répétition, c'est désormais l'avenir de l'entreprise que vous planifiez. L'environnement unifié peut être déployé à fois sur site et dans le cloud, et il connecte un large pan d'applications, de bases de données et de systèmes cloud et locaux. Lorsqu'elle est déployée dans un cloud public, cette architecture propose généralement des API prédéfinies pour les applications et des outils standardisés pour créer des connecteurs personnalisés. Félicitations, vous avez atteint le grade ultime en matière d'intégration.


Connect-pony.jpg

Une conclusion simple et concise

Voici le moment de vanter haut et fort les mérites de l'approche NetApp pour résoudre tous ces problèmes. 

À défaut d'une longue liste d'avantages et d'arguments imparables, nous allons juste évoquer quelques points. Voici donc la version courte et sans filtre : 

  • Nous avons développé une pile de service de données unifiés qui s'exécute presque partout. 

  • Nous proposons un ensemble complet et unifié de services de stockage et de gestion des données. 

  • Ces offres fonctionnent sur site, dans le cloud et dans tous les systèmes intermédiaires. 

  • Nos produits permettent une standardisation qui survivra longtemps après votre départ vers de meilleurs lendemains (vous n'avez donc pas à vous inquiéter du code hérité ou de l'alourdissement de la dette technique). 

Quel que soit l'endroit où se trouvent vos données, le moment est venu de les contrôler, les connecter et les intégrer.

Télécharger l'eBook

Pour aller plus loin…