Au cours des trois prochaines années, la transformation digitale va transformer l'ensemble de la macroéconomie en faisant reposer le chiffre d'affaires global des entreprises en majorité sur des produits et services digitaux ou axés sur le digital. Qu'elles soient structurées ou non, générées par l'homme ou la machine, stockées dans le data center ou le cloud, les données constituent la nouvelle base sur laquelle repose l'avantage concurrentiel. En exploitant la grande quantité des données et leur diversité afin de découvrir des tendances et de mettre en pratique des idées innovantes, une entreprise peut réussir dans un monde où la concurrence est toujours plus vive.

Votre entreprise est-elle déjà perturbée par des business models innovants ? Avez-vous évalué votre degré de maturité concernant la transformation digitale pilotée par la donnée ? Êtes-vous un « optimiseur de données » ou un « rescapé de la donnée » ? Les entreprises à la traîne, également appelées « rescapés de la donnée », sont celles qui ont identifié un besoin de développer une stratégie basée sur la transformation digitale, mais qui l'exécutent encore projet par projet. En conséquence, les progrès ne sont ni prévisibles ni reproductibles. Les entreprises considérées comme « optimiseurs de données » utilisent les technologies numériques de façon totalement nouvelle pour toucher de nouveaux marchés ; l'écosystème et le feedback constituent un apport constant à l'innovation.

Citibank, organisme financier de premier plan, en est un exemple intéressant. Il y a deux ans, l'entreprise était confrontée à un challenge : fidéliser ses clients et augmenter son chiffre d'affaires face à l'évolution du profil démographique des clients, à l'expansion des interactions en ligne et à une base client globale. Les clients souhaitaient une solution de banque en ligne capable de répondre à leurs besoins, sans qu'ils aient à se déplacer jusqu'à l'agence. Pour les satisfaire, Citibank a lancé CitiExpress Bank in a Box, une offre qui leur permet de réaliser un certain nombre d'opérations, comme solliciter un prêt, ouvrir un compte en banque et même démarrer une transaction, par l'intermédiaire de l'application mobile Citi Velocity, puis de finaliser ces opérations depuis un distributeur automatique de la banque. L'idée derrière cette initiative était de se centrer sur le client, de prendre en charge une plateforme commune globale, d'établir des partenariats digitaux et de créer des canaux de distribution. L'initiative a été couronnée de succès pour la banque, générant des millions de dollars de chiffre d'affaires supplémentaires.

IDC a récemment mené une enquête mondiale sur les responsables d'entités métier, les managers IT et les collaborateurs experts en technologie de grandes et moyennes entreprises. Ils occupaient les postes de Chief Data Officer, d'analyste ou d'architecte DevOps/cloud. L'étude a révélé que les entreprises correspondant au profil d'optimiseur de données se retrouvent dans tous les secteurs et toutes les formes d'entreprises, attirent de nouveaux clients et profitent de nouvelles sources de revenus plus rapidement que les autres.

Voici un aperçu de la façon dont les entreprises considérées comme optimiseurs de données adoptent la transformation digitale et l'accélèrent :

  • Les objectifs métier prioritaires pour investir dans la transformation digitale sont équitablement répartis entre priorités tactiques et priorités stratégiques, avec notamment l'acquisition de nouveaux clients et le lancement de nouvelles sources de revenus issues du numérique.
  • Leurs stratégies d'investissement et d'intégration IT pour la transformation digitale vont de la modernisation de l'infrastructure à la valorisation des services cloud (publics et privés) ; comme de l'ajout de nouvelles compétences DevOps à la mise en œuvre de conteneurs et bases de données NoSQL.
  • Ils accordent plus d'importance aux formats de données variés (notamment semi-structurés et non structurés), gèrent des données dispersées localement et hors site et utilisent de façon intensive les services de cloud hybride.
  • Leurs problématiques liées aux données varient de la sécurité et la conformité à l'accès aux données, à la qualité et à l'analyse de ces données. De nouveaux rôles et technologies de données permettent de gérer ces problématiques, notamment en s'appuyant sur un Chief Data Officer.

La transformation qui permet de devenir un optimiseur de données répond à un processus continu. Le succès, la pertinence et l'innovation commencent avec des dirigeants qui souhaitent miser sur de nouvelles technologies, de nouveaux processus et de nouveaux business models qui profitent à la fois aux collaborateurs et aux clients. IDC conseille aux entreprises d'effectuer une transformation globale impliquant les personnes, les processus et la technologie afin d'atteindre les résultats commerciaux visés. Pour en savoir plus sur la façon d'exploiter un framework de transformation digitale pilotée par la donnée afin de devenir un optimiseur de données, téléchargez le livre blanc IDC,«,« Devenez un optimiseur de données grâce à une transformation digitale pilotée par la donnée », parrainé par NetApp Inc.