NetApp Tech OnTap Logo NetApp
NetApp Tech OnTap
     
Design du stockage : l'évolution des
sous-systèmes de stockage
Tushar Routh
Responsable produit spécialisé dans les solutions matérielles de stockage

Il semble que tous les deux ou trois ans, un changement survient et bouleverse la manière dont nous pensons et dont nous déployons les supports de stockage. Et le plus souvent, c'est NetApp qui ouvre la voie.

En 2002, NetApp a été le premier à remplacer les bandes par des disques orientés capacité pour le stockage secondaire. Quelques années plus tard, grâce notamment à l'excellente fiabilité offerte par sa technologie RAID-DP®, NetApp a encore innové en rendant possible le déploiement de ce type de disque pour le stockage primaire.

Ces trois dernières années, le secteur des disques a progressivement délaissé l'interface Fibre Channel au profit de la technologie SAS. NetApp a été l'un des premiers grands fournisseurs de stockage à adopter la technologie SAS et un leader reconnu dans le design de solutions de stockage intégrant cette technologie. Aujourd'hui, le recours massif à la technologie Flash induit un nouveau changement.

Grâce à ces nouveaux développements, vous disposez de nombreuses options, ce qui est évidemment positif, mais vous avez également plus de questions à vous poser au moment de choisir le support de stockage le plus adapté ou d'optimiser un sous-système de stockage pour une charge de travail d'application spécifique.

Dans cet article, je vous propose de découvrir quelques tendances à court terme et d'autres à plus long terme. Je vous présenterai également quelques conseils de NetApp concernant les meilleures pratiques en matière de sous-système de stockage qui vous permettront de garder une longueur d'avance.

Tendances à court terme relatives aux supports

Avec la technologie Flash, lorsque vous déployez votre stockage, il ne s'agit plus simplement d'obtenir assez de piles pour prendre en charge votre charge de travail, mais bien plus d'associer les bons disques aux bonnes options Flash. La combinaison de disques durs et de la technologie Flash pour créer un stockage hybride modifie complètement la stratégie de déploiement du stockage. C'est l'une des principales raisons pour lesquelles NetApp propose de très nombreuses options en matière de disques. Vous pouvez combiner plusieurs types de supports dans un seul système de stockage FAS ou un seul cluster, afin de répondre à des exigences de stockage très variées.

Commençons par examiner la situation actuelle et le développement prévu de quatre types de disques :

  • Disques durs haute capacité
  • Disques durs performants
  • Disques durs avec autocryptage
  • Disques SSD ultraperformants

Disques durs haute capacité

Afin d'offrir une densité maximale et une capacité au coût le plus bas par gigaoctet, les disques durs haute capacité continuent à utiliser le grand format (LFF) de 3,5 pouces, avec généralement une vitesse de rotation de 7200 tr/min.

Les disques SAS secondaires, qui combinent l'interface SAS avec le support et la vitesse de rotation de disques SATA, sont de plus en plus prisés pour les charges de travail secondaires et de production. Au cours des deux prochaines années, les options disponibles devraient atteindre des niveaux de capacité de 5 et 6 To. Dans le même temps, l'interface SATA restera le choix de prédilection pour les charges de travail de sauvegarde et d'archivage.

Options NetApp haute capacité. À la fin de l'année dernière, NetApp a lancé un disque haute capacité de 4 To à utiliser dans notre tiroir disque DS4486 4U haute capacité (48 disques), devenant ainsi le premier fournisseur de stockage majeur à proposer des disques durs d'une telle capacité. La combinaison de disques de 4 To et du tiroir disque DS4486 offre un niveau de capacité et de densité idéal pour les applications secondaires, d'archivage et de sauvegarde. En avril 2013, NetApp a également lancé un autre disque de 4 To à utiliser dans notre tiroir DS4246 4U de 24 disques, afin de répondre aux besoins de stockage haute capacité des charges de travail de production. Notre gamme complète de disques haute capacité comprend actuellement des options à 1, 2, 3 et 4 To.

Disques durs performants

Le marché des disques durs performants se détourne progressivement des disques LFF de 3,5 pouces en faveur des disques petit format (SFF) de 2,5 pouces. Les principaux fournisseurs de disques durs ont d'ailleurs signalé que les disques LFF de 3,5 pouces et 15 000 tours/min ne seront bientôt plus produits. Pour préparer cette transition, NetApp a lancé son tiroir disque DS2246 2U de 24 disques.

Par le passé, NetApp a veillé à utiliser ce type de disque dont les besoins en capacité étaient faibles, afin que vous puissiez déployer le nombre de piles nécessaires pour répondre aux exigences en termes de performances tout en minimisant le sur-provisionnement de capacité. Cependant, il est maintenant courant de combiner des disques performants avec la technologie Flash (mise en cache intelligente NetApp® Flash Pool™ ou Flash Cache™) pour optimiser la performance, et nous avons donc commencé à proposer des disques de plus grande capacité.

Un niveau de capacité plus élevé permet d'associer un cache de serveur Flash Cache, Flash Pool et/ou Flash Accel™ à un nombre optimal de piles, de manière à répondre aux besoins de vos charges de travail en termes de capacité et de performances. Imaginons par exemple qu'une application ait besoin d'une capacité de 20 To et 10 000 IOPS avec un taux d'accès au cache de 80 % avec Flash Cache. Les disques de 1,2 To offriront un nombre de piles largement suffisant pour compenser les échecs d'accès au cache par de bonnes performances.

En ce qui concerne les charges de travail existantes exécutées sur NetApp, vous pouvez utiliser Predictive Cache Statistics pour déterminer votre taux d'accès au cache pour un volume Flash donné. Ceci permet de choisir la quantité appropriée de Flash et de disques durs avant d'investir dans de nouveaux supports.

Options de disques performants NetApp. Nous avons récemment lancé un nouveau disque dur de 1,2 To et 10 000 tours/min qui étoffe notre gamme de disques durs SFF. Nous proposons désormais des capacités de 450 Go, 600 Go, 900 Go et 1,2 To. Des capacités encore plus élevées sont attendues ; en effet, les fabricants de disques devraient offrir des capacités SFF de 1,8 To d'ici un an. À long terme, les niveaux de capacité les plus faibles seront abandonnés. Il existe également sur le marché des options de disque SFF de 15 000 tours/min, mais NetApp ne les propose pas, car leur coût est deux à trois fois supérieur à celui des disques SFF de 10 000 tours/min. Les disques SSD étant plus performants en termes de densité d'E/S, nous pensons qu'ils constituent une meilleure option que les disques durs SFF de 15 000 tours/min et qu'ils les remplaceront probablement.

Disques à autocryptage

Avec l'augmentation de l'espionnage industriel et gouvernemental, la tendance est aux solutions de sécurité et de cryptage. NetApp Storage Encryption (NSE) est un système de cryptage complet des disques (FDE, Full Disk Encryption) qui utilise des disques à autocryptage des plus grands fournisseurs.

Étant donné que le cryptage et le décryptage ont lieu sur le disque lui même une fois les données écrites soit par Data ONTAP soit dans le cadre d'une lecture de disque, NSE fonctionne de façon transparente avec des fonctionnalités telles que la déduplication et la compression. Et puisque toutes les données du disque sont automatiquement cryptées, NSE constitue un moyen simple de protéger les données au repos tout en optimisant le retour sur investissement de votre stockage NetApp.

Cette technologie est évidemment essentielle pour les organisations gouvernementales, financières et de santé. Les disques physiques sont inviolables et les données cryptées au repos sont protégées contre tout accès non autorisé grâce à NSE. En outre, NSE empêche quiconque de retirer un disque ou un tiroir de disques et d'y accéder depuis un autre emplacement. De plus, il bloque les accès non autorisés aux disques lorsque ceux-ci sont renvoyés à la suite d'une panne et simplifie leur mise au rebut.

Tous les disques FDE vendus par NetApp respectent les normes de cryptage AES-256 du Trusted Computing Group. Nous exigeons également la certification FIPS 140-2, une norme courante pour le secteur public.

NSE entraîne un coût supplémentaire lors du déploiement d'un système de stockage. En effet, il n'est pas possible de combiner des disques avec cryptage et sans cryptage sur une même plateforme, et les disques sont plus onéreux en raison des composants supplémentaires et du caractère inviolable des disques physiques. À cela s'ajoute la gestion des clés.

Pour NSE, cette gestion est assurée par une solution externe. NetApp a travaillé en collaboration avec SafeNet pour proposer SafeNet KeySecure Key Manager, disponible directement auprès de NetApp et de nos partenaires.

Options NSE. Notre gamme de disques NSE inclut des disques performants de 600 et 900 Go, avec des options LFF haute capacité de 3 et 4 To. Nous envisageons de proposer dans les mois à venir (date non définie) un disque SSD à autocryptage, ce qui nous permettra de prendre en charge les pools Flash entièrement cryptés.

Disques SSD

Les capacités des disques SSD ont rapidement évolué ces dernières années. Cette croissance devrait se poursuivre, mais la mémoire Flash utilisée dans ces disques est soumise aux mêmes limites que tout autre type de semi-conducteur. Pour augmenter la capacité des fonctionnalités Flash, la taille des éléments d'une puce a été réduite, ce qui a permis d'accroître la capacité par puce. Les périphériques Flash NAND actuels utilisent un processus de classe 2X nm (20-29 nm par fonctionnalité) et utiliseront bientôt un processus 1X nm (10-19 nm par fonctionnalité). Parallèlement, les disques SSD d'entreprise sont passés de composants Flash à cellule unique à des périphériques à cellules multiniveaux.

Aujourd'hui, vous pouvez utiliser les disques SSD soit comme stockage persistant, c'est-à-dire comme tout autre type de disque, soit dans le cadre d'un pool Flash qui associe les disques durs à des disques SSD afin d'accélérer les lectures et écritures aléatoires. Pour chacun de ces développements, voici quelques points à garder à l'esprit :

  • Pour le stockage persistant, utilisez RAID-DP. Lors de la création d'agrégats SSD pour du stockage persistant, il est conseillé d'utiliser RAID-DP pour les groupes SSD RAID.
  • Pour les pools Flash, utilisez RAID 4. À partir de Data ONTAP 8.2, vous pouvez combiner les types RAID au sein d'un pool Flash. Ainsi, vous pouvez utiliser RAID-DP pour les disques durs dans un pool Flash, tout en utilisant RAID 4 pour les disques SSD, ce qui réduit les coûts pour une quantité donnée de Flash utilisable.

NetApp dit souvent que Flash Pool associe la capacité des disques durs aux performances de la technologie Flash, mais les avantages vont bien au-delà. Les disques SSD sont particulièrement avantageux pour les charges de travail aléatoires et transactionnelles. Les disques durs conviennent très bien aux charges de travail séquentielles, surtout en termes de coût. La combinaison des deux types de support dans un agrégat unique vous permet de tirer parti des performances transactionnelles des disques SSD et des performances séquentielles des disques durs, sans connaître nécessairement le comportement d'E/S exact de chaque charge au moment de concevoir le système de stockage.

Pour plus d'informations sur Flash Pool et sur toutes les options Flash proposées par NetApp, notamment la baie Flash EF540, consultez l'ouvrage récemment paru : Flash pour les nuls.

Options SSD de NetApp. Tout comme pour les disques durs, NetApp lance de nouveaux disques SSD à un rythme soutenu. Nous proposons actuellement des capacités de 200 et de 800 Go, et nous ajouterons des options dans les mois à venir afin d'offrir un choix plus large, pour des optimisations de stockage encore plus conséquentes.

Centre de maintenance

Pour vous aider à obtenir la meilleure fiabilité de chaque disque dur, Data ONTAP inclut Maintenance Center. Il réalise un contrôle proactif de l'état des disques, fait la distinction entre les événements transitoires et les problèmes sous-jacents réels en se basant sur les diagnostics des disques, et procède à une maintenance préventive lorsque cela est nécessaire.

Maintenance Center gère automatiquement les pannes de disques par le biais d'un processus de vérification de panne systématique sur le disque défaillant, sans avoir à retirer ce dernier de votre système de stockage. Lorsqu'un disque est identifié comme susceptible d'être défaillant, Maintenance Center prend le contrôle. Les données sont déplacées du disque vers une unité de réserve via une reconstruction ou une restauration Rapid RAID (copie directe des données du disque avant la panne). Ce processus a lieu sans l'intervention de l'utilisateur. Si les erreurs transitoires peuvent être réparées, le disque est renvoyé dans le pool des réserves.

Les fonctions du Maintenance Center ne s'appliquent pas aux disques SSD, puisque ceux-ci ne connaissent pas les mêmes types de défaillances transitoires que les disques durs. Néanmoins, Data ONTAP surveille l'utilisation des disques SSD et signale ceux qui seront bientôt en fin de vie.

Tiroirs disques

NetApp propose actuellement quatre tiroirs disques pour les systèmes FAS. Ils offrent tous un accès par l'avant, quel que soit leur emplacement dans le tiroir, pour une plus grande facilité de maintenance et sont tous conçus pour offrir une fiabilité exceptionnelle avec continuité de service maximale. La mise à niveau du firmware s'effectue sans interruption, et le protocole ACP vous permet de profiter d'une gestion « out-of-band ».

Options des tiroirs disques

DS2246. Le tiroir disque DS2246 est optimisé pour de meilleures performances et regroupe 24 disques SFF occupant un espace rack de 2U seulement. Par rapport au tiroir disque DS4243, la densité de stockage est deux fois plus élevée, la densité des performances (IOPS par unité de rack) est plus importante de 60 % et la consommation électrique est réduite de 30 à 50 %.

DS4246. Le tiroir disque DS4246 constitue un équilibre idéal entre les performances et la capacité. De format 4U, il prend en charge des connexions SAS de 6 Gbit/s. Il est possible de le configurer avec 24 disques LFF à capacité élevée ou d'associer disques SSD et disques durs à capacité élevée pour prendre en charge les configurations Flash Pool.

DS4243. Le tiroir disque DS4243, de taille 4U, prend en charge jusqu'à 24 disques durs (haute capacité ou performances élevées) avec une connexion SAS de 3 Gbit/s.

DS4486. Le tiroir disque NetApp DS4486 optimisé pour la capacité contient 48 disques à capacité élevée. Sa façade ressemble à celle du tiroir disque DS4246, mais il est légèrement plus long et utilise un double support de disques qui lui permet de loger deux fois plus de disques LFF pour un espace rack de 4U. Contrairement à de nombreux tiroirs disques optimisés pour la capacité, la maintenance se fait par l'avant. 10 tiroirs DS4486, dans un rack de 42U, pèsent moins de 910 kg. Dans un data center classique, le rack peut être disposé sur un plancher surélevé.

Le tiroir DS4246 remplacera bientôt le tiroir DS4243, car les disques durs performants LFF qu'il prend en charge ont été abandonnés. Nous ne prévoyons pas d'autre changement majeur pour cette gamme de tiroirs disques, qui nous apporte entière satisfaction.

Tableau 1) Comparaison de tiroirs disques NetApp pour les systèmes de stockage FAS/V-Series.

Spécifications
DS2246

DS4246

DS4243

DS4486
Unités en rack2U4U4U4U
Nombre de disques par boîtier de tiroirs24242448
Disques durs haute capacité 
Disques durs
performants
  
Disques durs à autocryptage1 
Disques SSD ultraperformants
(purs et mixtes) 2

(mixtes uniquement) 2
  
Modules d'E/SDouble 6 Gbit/sDouble 6 Gbit/sDouble 3 Gbit/sDouble 6 Gbit/s
Format support de disquesPetit format
2,5 pouces
Grand format
3,5 pouces
Grand format
3,5 pouces
Grand format
3,5 pouces
PorteuseUn disqueUn disqueUn disqueDisques en tandem

1Les disques durs avec autocryptage respectent des normes telles que AES-128, AES-256 et FIPS 140-2.

2Un tiroir SSD « pur » ne contient que des disques SSD ; un tiroir « mixte » intègre des disques durs et des disques SSD (utilisés pour Flash Pool). La technologie Flash Pool accepte des configurations « tiroir à tiroir », dans lesquelles les disques SSD d'un tiroir SSD pur sont regroupés dans un agrégat aux côtés de disques durs d'autres tiroirs.

3Pour plus d'informations sur MetroCluster, veuillez consulter le document http://www.netapp.com/us/media/ds-2893-metrocluster-solnbrief.pdf.

Interconnexions

NetApp a été l'un des premiers fournisseurs de stockage à passer de la technologie Fibre Channel à l'interface SAS pour l'interconnexion entre disques. Nous pensons que SAS offre des avantages significatifs dans ce domaine pour les années à venir. Les connexions SAS-2 de 6 Gbit/s que nous utilisons aujourd'hui fournissent une bande passante encore largement suffisante, et SAS-3 (12 Gbit/s) sortira bientôt.

La seule limite de SAS est la longueur relativement courte des câbles en cuivre standard. Pour relever ce défi, NetApp a récemment annoncé le lancement d'une gamme de produits optiques SAS, et c'est la première entreprise dans le secteur du stockage à le faire. Le câblage optique résoudra deux problèmes principaux :

  • Limite de câblage. Dans un data center très chargé, il peut s'avérer difficile de se contenter de la limite de câblage SAS de 20 m. Avec une longueur de câble beaucoup plus élevée, le SAS optique apporte une solution à ce problème en permettant d'ajouter de nouveaux tiroirs disques là où vous disposez d'espace libre dans vos racks.
  • MetroCluster. La technologie MetroCluster™ vous permet de mettre en miroir des données de façon synchrone à des distances plus élevées (zones métropolitaines et zones d'activité) pour la disponibilité continue des données. Le câblage SAS optique de NetApp vous permet de créer une configuration MetroCluster avec un encombrement nul, pouvant s'étendre jusqu'à 500 mètres, à l'aide de l'infrastructure optique préexistante, sans pont complexe et coûteux de SAS vers Fibre Channel.

Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter la FAQ relative au câblage et à l'infrastructure de stockage SAS.

Tendances à plus long terme

À plus long terme, NetApp envisage plusieurs évolutions au niveau des supports. Le coût par Go de certains types de disques rejoint celui des lecteurs de bandes, ce qui ouvre la voie à des opérations de sauvegarde et d'archivage basées exclusivement sur les disques.

  • Les disques hybrides, qui combinent des disques durs et la technologie Flash dans un même périphérique, commencent à faire leur apparition sur le marché. Pour l'instant, leur utilisation se limite à certains environnements de serveurs.
  • Un nouveau type de disque dur réservé à l'archivage est en cours de développement, avec un prix inférieur et un cycle d'utilisation très bas. Ces disques durs serviront à archiver les données pour répondre aux exigences de conformité et de conservation à long terme, selon les normes WORM (« Write Once Read Many », ou « Write Once Read Maybe » comme je le dis parfois en plaisantant). Ils devront être arrêtés lorsqu'ils ne sont pas utilisés, pour économiser de l'énergie et prolonger la vie de l'appareil. Avec le développement des disques d'archivage, les armoires pourraient faire l'objet d'un nouveau design moins coûteux, car il ne sera plus forcément nécessaire d'avoir deux blocs d'alimentation, des chemins redondants, etc.
  • Un autre type de disque est envisagé pour le cloud ou le Big Data. Ces disques ont un cycle de maintenance inférieur et découlent de la technologie de stockage secondaire actuelle. Ils sont utilisés principalement dans les environnements qui conservent trois copies de données pour assurer la redondance. Pour la plupart des applications où ce niveau de redondance n'est pas nécessaire, nous conseillons d'utiliser un nombre inférieur de piles et la technologie RAID, ce qui constitue une alternative moins coûteuse. NetApp envisage ce type de disque pour le stockage de sauvegarde, en association avec le tiroir DS4486 à forte densité.
  • Les disques grand public sont considérés comme une alternative moins onéreuse que les disques d'entreprise, mais nous ne pensons pas qu'ils soient adoptés pour le moment, en raison du taux de défaillance encore beaucoup plus élevé.

Les disques SSD ont changé la donne en matière de design du sous-système de stockage, mais la mémoire Flash comporte des limites. En effet, les cellules Flash sont sensibles à l'usure et ne peuvent supporter qu'un nombre limité de cycles d'écritures. Des technologies plus récentes, telles que la mémoire à changement de phase et la mémoire RRAM, pourraient permettre de surmonter ces limites, mais il est encore trop tôt pour savoir si l'une d'entre elles sera adoptée. Il est évident que le stockage SSD continuera, sous une forme ou une autre, à jouer un rôle croissant sur le marché, surtout avec l'amélioration de la situation économique.

Conseils relatifs au déploiement de sous-systèmes de stockage

Au vu de l'engouement récent pour le stockage Flash, il serait facile de conclure à la disparition prochaine des disques durs. Il existe certainement des cas d'utilisation pour des baies Flash dédiées, ce qui a poussé NetApp à lancer la baie EF540 l'année dernière et à travailler sur la baie de stockage FlashRay™, notre offre Flash à évolutivité horizontale nouvelle génération.

Toutefois, les disques durs, en particulier associés à la technologie Flash, ne devraient pas disparaître de si tôt. Le coût des solutions sur disques durs (en association ou non avec Flash) est encore inférieur au coût des solutions entièrement Flash, ce qui fait pencher la balance en faveur des premières pour de nombreuses charges de travail de stockage.

Voici quelques conseils de NetApp.

  • Pour les applications qui nécessitent les performances les plus fiables et la latence la plus faible, choisissez la baie Flash EF540 ou un système FAS avec disques durs.
  • Pour les autres charges de travail haut de gamme, déployez un système FAS avec des disques performants associés à une (ou plusieurs) de nos technologies de mise en cache basées sur Flash : Flash Cache (niveau du contrôleur de stockage), Flash Pool (sous-système de disque) ou Flash Accel (mise en cache de serveur). NetApp a consacré beaucoup de temps et d'efforts pour proposer des options qui vous permettent d'utiliser Flash là où vous en avez besoin. (Pour plus de conseils sur le choix des options Flash, consultez l'ouvrage récemment paru Flash pour les nuls, cet article Tech OnTap et ce livre blanc.)

Le tiroir disque DS2246 est le choix idéal pour ce type de déploiement, car il accepte les disques durs performants, les disques SSD ou une combinaison des deux (pour les déploiements Flash Pool), et parce qu'il offre une densité de performance supérieure.

  • Pour les charges de travail secondaires ou orientées capacités, déployez des disques haute capacité en association avec Flash. Le tiroir disque DS4246 est un bon choix dans ce cas, car il prend en charge à la fois les disques durs haute capacité et les combinaisons de disques durs et disques SSD.
  • Pour les charges de travail de sauvegarde ou d'archivage, déployez des disques à haute capacité. Le tiroir disque DS4486 offre une capacité maximale par unité de rack.
  • Pour les charges de travail purement séquentielles, les disques performants ou à haute capacité offrent de bonnes performances à un prix plus bas que les disques SSD.
  • Si vous ne connaissez pas les caractéristiques d'E/S de votre charge de travail, ou si vous devez gérer plusieurs charges dont des modèles d'E/S transactionnels et séquentiels, les disques durs avec options Flash s'avèrent là aussi un bon choix.

Voici quelques meilleures pratiques à prendre en considération.

  • À l'exception de Flash Pool, ne mélangez pas plusieurs types de support dans une même pile SAS.
  • Un seul système FAS peut prendre en charge plusieurs agrégats avec différents types de support (disques durs performants ou haute capacité, disques SSD) pour répondre aux exigences de plusieurs charges de travail. Vous pouvez également déployer clustered Data ONTAP et dédier des nœuds de cluster spécifiques à des supports et à des types de charge de travail donnés.
  • Utilisez RAID-DP (en excluant éventuellement les disques SSD déployés pour Flash Pool).
  • Vérifiez que les nettoyages RAID sont activés pour les groupes RAID qui contiennent des disques durs (paramètre par défaut), afin que vos disques restent en bon état.
  • Si vous déployez du stockage pour lequel les limites de longueur risquent de constituer un problème, ou si vous déployez MetroCluster en configuration étendue, choisissez le SAS optique pour une plus grande facilité de câblage.
  • Suivez les instructions du Guide de résilience du sous-système de stockage, récemment mis à jour, pour bénéficier d'une résilience maximale.

Une certaine planification et la prise en considération des conseils prodigués ici et dans des articles précédents, peuvent vous apporter une aide précieuse dans le choix du stockage le mieux adapté à vos charges de travail et à vos besoins spécifiques. Comme vous l'avez sans doute remarqué, il existe de nombreuses options : disques durs ou SSD, disques SSD déployés sous forme de cache ou de stockage persistant, différents niveaux de capacité, etc. Bien entendu, les experts NetApp, ainsi que notre réseau international de partenaires, se tiennent à votre disposition pour vous aider à faire le bon choix.

 Vous avez des commentaires sur le design du stockage ?

Posez vos questions, échangez des idées et partagez vos points de vue directement en ligne via les communautés NetApp.

Par Tushar Routh, Responsable produit spécialisé dans les solutions matérielles de stockage

Employé chez NetApp depuis plus de trois ans, Tushar Routh est en charge du stockage FAS et de la technologie RAID, notamment des disques durs et SSD, des boîtiers de disques et de l'infrastructure associée. Il dispose de plus de 20 ans d'expérience dans le domaine, dont plus de 10 ans dans les services de fabrication de disques durs chez IBM et Hitachi.

Tech OnTap
S'inscrire dès maintenant
Tech OnTap propose chaque mois des informations techniques, mais également des meilleures pratiques, des conseils et des outils, des interviews d'ingénieurs, des démonstrations, des évaluations et bien plus encore.

Pour vous inscrire dès aujourd'hui, consultez Tech OnTap dans la communauté NetApp.

Explorer
Explorer
Explorer
 
TRUSTe
Nous contacter   |   Choisir un partenaire   |   Commentaires   |   Offres d'emploi  |   Abonnements   |   Déclaration de confidentialité   |   © 2013 NetApp