NetApp Tech OnTap
     

DataMotion for Volumes

Meilleures pratiques et cas d'utilisation

L'approche classique visant à transférer des données (mettre un volume hors ligne, passer des heures à le copier sur un nouvel emplacement, puis reconfigurer et redémarrer les serveurs et applications affectés) est devenue quasiment impossible à l'ère des infrastructures partagées et des opérations continues. Ceci explique pourquoi NetApp vous offre toute une gamme d'options pour vous permettre de transférer des données sans interruption vers un nouvel emplacement, en toute simplicité, dès que cela s'avère nécessaire.

Si vous êtes un lecteur assidu de Tech OnTap, vous connaissez déjà NetApp Data Motion (renommé NetApp® DataMotion for vFiler®), qui vous permet de déplacer des unités MultiStore® vFiler et toutes les données associées d'un système de stockage à un autre dans des environnements mutualisés. Avec Data ONTAP® 8.0.1, NetApp a introduit un certain nombre de nouvelles fonctionnalités, notamment DataMotion for Volumes, qui vous permet, sans interruption, de migrer des volumes contenant des LUN entre agrégats du même contrôleur de stockage.

Cet article décrit DataMotion for Volumes, explique en quoi cet outil est différent de DataMotion for vFiler et étudie quelques meilleures pratiques et cas d'utilisation possibles.

Qu'est-ce que DataMotion for Volumes ?

DataMotion for Volumes est une nouvelle fonctionnalité prise en charge dans Data ONTAP 8.0.1 
7-Mode. Il vous permet, sans aucune interruption, de migrer un volume d'un agrégat vers un autre sur un contrôleur de stockage unique (il n'est pas possible de transférer des volumes entre deux contrôleurs différents constituant une paire haute disponibilité). DataMotion for Volumes est conçu pour faciliter la migration d'un volume contenant des LUN FC, FCoE ou iSCSI uniquement. Il ne prend pas en charge les volumes NFS ou CIFS.

NetApp DataMotion for Volumes vous permet, sans aucune interruption, de migrer des volumes contenant des LUN entre différents agrégats sur un seul contrôleur de stockage NetApp®.

Figure 1) NetApp DataMotion for Volumes vous permet, sans aucune interruption, de migrer des volumes contenant des LUN entre différents agrégats sur un seul contrôleur de stockage NetApp®.

L'un des avantages clés de DataMotion for Volumes est qu'il conserve l'association entre un volume et tous ses détails après la migration, notamment :

  • Snapshots et calendriers de copies Snapshot
  • Relations SnapMirror®, SnapVault® et MetroCluster™
  • Paramètres de provisionnement fin
  • État de déduplication (nouvelle analyse nécessaire pour rétablir la base de données d'empreintes dans le nouvel emplacement)

Vous pouvez transférer des données entre tous les types de supports connectés à votre contrôleur de stockage. Vous pouvez par exemple transférer des données depuis un agrégat contenant des disques FC ou SAS vers un agrégat composé de disques SATA, et inversement. Pour la première version, vous pouvez transférer des volumes entre des agrégats 32 bits ou entre des agrégats 64 bits, mais vous ne pouvez pas transférer de volumes entre des agrégats 32 bits et 64 bits.

Différences entre DataMotion for Volumes et DataMotion for vFiler

Il existe un certain nombre de différences importantes entre DataMotion for Volumes et la technologie DataMotion for vFiler que vous connaissez peut-être déjà. DataMotion for Volumes travaille au niveau du volume FlexVol®, tandis que DataMotion for vFiler travaille au niveau de vFiler et migre tous les volumes NFS ou iSCSI associés à une unité vFiler donnée. DataMotion for vFiler vous permet de migrer des volumes entre des systèmes de stockage distincts ou des paires haute disponibilité. DataMotion for vFiler est géré à l'aide de NetApp Protection Manager. DataMotion for Volumes ne peut être invoqué depuis la ligne de commande qu'avec la commande vol move.

Ces différences se retrouvent dans le Tableau 1.

Tableau 1) Comparaison entre DataMotion for Volumes et DataMotion for vFiler.

 

DataMotion for vFiler

DataMotion for Volumes

Granularité

vFiler

FlexVol

Portée des opérations

Migration entre paires haute disponibilité

Migration entre agrégats d'un même contrôleur de stockage

Protocoles

NFS, iSCSI

FC, FCoE, iSCSI

Gestion

Protection Manager, CLI

CLI uniquement

Version de Data ONTAP

7.3.3 ou ultérieure
Version 8.x à venir

8.0.1 ou ultérieure


Fonctionnement de DataMotion for Volumes

DataMotion for Volumes tire parti de la technologie éprouvée NetApp SnapMirror pour la migration des volumes. Voici quelques informations relatives au processus qui peuvent contribuer à votre réussite. Une migration s'effectue en trois phases :

  • Configuration
  • Copie des données
  • Mise en service

Dans les phases de configuration et de copie des données, le volume source continue à traiter les demandes d'E/S sans interruption.

Illustration de l'intégralité du processus de DataMotion for Volumes.

Figure 2) Illustration de l'intégralité du processus de DataMotion for Volumes.

PHASE DE CONFIGURATION

Lors de la phase de configuration, des précontrôles importants permettent de s'assurer que l'intégralité de l'opération peut être effectuée correctement. Ces précontrôles sont exécutés à chaque démarrage de DataMotion for Volumes, puis une seconde fois au début de la phase de mise en service.

Les précontrôles vérifient l'état de tous les objets (par exemple le volume source, l'agrégat source et l'agrégat cible) impliqués dans le transfert. Si l'un des précontrôles échoue, vous serez informé et le processus ne démarrera pas. Toutes les erreurs des précontrôles sont signalées au niveau de la console et consignées dans le fichier journal du volume racine du contrôleur (/etc/log/ndvm).

Une fois tous les précontrôles réussis, DataMotion for Volumes effectue les tâches suivantes :

  • Crée un volume réservé temporaire dans l'agrégat cible en le nommant de la manière suivante :

ndm_dstvol_

  • Déclenche un transfert de base pour établir une relation SnapMirror entre le volume source et le volume réservé. Il s'agit de la phase la plus longue. Sa durée est proportionnelle à la taille du volume source car l'intégralité du contenu du volume est transférée.

PHASE DE COPIE DES DONNÉES

Une fois le transfert de base terminé, la copie des données démarre. Au cours de cette phase, des mises à jour SnapMirror successives sont lancées pour synchroniser le volume cible avec la source, qui reste active. À la fin de chaque mise à jour SnapMirror réussie, DataMotion for Volumes estime le décalage delta entre les deux volumes. Vous êtes informé de ce décalage delta, qui devient la durée estimative de la prochaine mise à jour. DataMotion for Volumes continue à copier des données tant que le décalage delta est élevé. Lorsque celui-ci est faible, la phase de mise en service démarre.

PHASE DE MISE EN SERVICE

La phase de mise en service peut être manuelle ou automatique (par défaut).

Mise en service préalable. DataMotion for Volumes passe en phase de mise en service si le volume cible peut être intégralement synchronisé dans la fenêtre de mise en service. La phase de mise en service préalable correspond à une période de transition, pendant laquelle les précontrôles initiaux évoqués auparavant sont à nouveau vérifiés afin de s'assurer que rien n'a changé. D'autres vérifications importantes sont également exécutées, notamment la surveillance de l'état NVLOG et de la charge du CPU du système.

Vous pouvez définir le seuil en termes de CPU et de disque pour DataMotion for Volumes. (La valeur par défaut s'élève à 100 pour les deux options suivantes) :

  • vol.move.cutover.cpu.busy.limit
  • vol.move.cutover.disk.busy.limit

Mise en service automatique. Une fois les vérifications de mise en service préalable terminées, la phase de mise en service débute automatiquement. Celle-ci doit s'effectuer dans la fenêtre de mise en service de 60 secondes maximum par défaut. Une fois le volume cible entièrement synchronisé, l'identité du volume source est transférée vers la cible et les E/S sont alors gérées depuis la cible.

  • Toutes les LUN du volume source basculent en mode désactivé (E/S suspendues). Cet état empêche la planification de nouvelles E/S sur les LUN et achève les E/S en attente sur les LUN.
  • Le volume source est suspendu. Dans le cadre de cette opération de suspension, le décalage delta final est capturé dans une copie Snapshot nommée conformément à la convention ndvm_final_.
  • Le volume cible est alors intégralement synchronisé avec le volume source en fonction du delta de ndvm_final_. Il s'agit de la dernière mise à jour SnapMirror entre les deux volumes avant le traitement des E/S à partir du volume cible.
  • Le volume réservé prend le nom et l'identifiant du système de fichiers (FSID) du volume source, et inversement ; cela signifie que les identités des volumes source et réservé sont échangées.
  • Le volume migré vers la cible est intégré en ligne à l'identité du volume source original et les LUN sont activées.
  • Le volume source est supprimé (sauf si vous précisez qu'il doit être conservé).

Échec de mise en service. Si la mise en service échoue, DataMotion for Volumes bascule à nouveau en phase de copie des données et réessaie ultérieurement. Par défaut, trois tentatives de mise en service sont effectuées. Ensuite, la mise en service est abandonnée et les E/S continuent à être traitées à partir de l'emplacement d'origine. L'intervention des utilisateurs est requise pour que DataMotion for Volumes puisse poursuivre.

Mise en service manuelle. Dans le cadre d'une mise en service manuelle, DataMotion for Volumes reste en phase de copie des données et exécute des mises à jour SnapMirror successives. Il continue à estimer la durée de la prochaine mise à jour SnapMirror et consigne ces informations. Vous devez analyser ces informations avant de déclencher une mise en service manuelle.

Cas d'utilisation possibles

DataMotion for Volumes est l'outil qui s'impose dans de nombreux cas.

  • Équilibrage de la charge. Transférez un volume depuis un agrégat occupé vers un autre présentant moins d'activité.
  • Équilibrage de la capacité. Transférez un volume depuis un agrégat complet vers un autre offrant davantage d'espace disponible.
  • Migration des données depuis un disque tiers vers un disque NetApp. Si vous possédez un système frontal NetApp V-Series et une baie de disques d'un fournisseur tiers, vous pouvez utiliser DataMotion for Volumes pour migrer des données depuis cette baie vers des tiroirs disques NetApp.
  • Modification du type de support. Transférez un volume depuis un type de disque vers un autre. Par exemple, transférez des disques FC vers des disques SAS ou SATA.

J'ai eu vent d'un intérêt considérable de la part des utilisateurs pour tous ces cas d'utilisation, notamment ceux exigeant une possibilité de modification du type de support. Avec le passage actuel de la technologie FC à SAS sur le marché, DataMotion for Volumes offre un moyen relativement aisé de réformer des supports anciens le moment venu.

J'ai également discuté avec des utilisateurs qui pensent que la possibilité de changer de type de support sans interruption leur permettra d'être plus agressifs dans le déploiement des disques SATA, notamment en rapport avec l'accélération des performances Flash Cache. Ces utilisateurs prévoient de déployer un plus grand nombre d'applications sur des disques SATA moins coûteux, en sachant que si les performances devenaient un problème, ils pourraient rapidement migrer les volumes vers des disques FC ou SAS sans interruption.

Meilleures pratiques

Prêtez particulièrement attention aux quelques pratiques d'excellence suivantes pour optimiser votre utilisation de DataMotion for Volumes.

  • Vous ne pouvez effectuer qu'une seule migration DataMotion for Volumes à la fois.
  • N'exécutez pas la commande vol rename et ne modifiez pas les paramètres des attributs des LUN dans le volume source pendant le fonctionnement de DataMotion for Volumes.
  • Ne démarrez pas d'opérations générant des conflits avant la fin de l'opération DataMotion for Volumes. Si une opération démarre tandis que le processus n'est pas en phase de mise en service, DataMotion for Volumes abandonne l'opération. En phase de mise en service, DataMotion for Volumes verrouille toutes les opérations d'administration de stockage.
  • Pour conserver l'intégrité des données, passez en mode pause avant de déclencher une interruption ou un redémarrage manuel.
  • Dans une paire haute disponibilité, assurez-vous que les deux nœuds exécutent Data ONTAP 8.0.1 7-Mode.
  • N'oubliez pas de vérifier la charge et l'état du système avant de lancer DataMotion for Volumes.
  • Pour éviter les interférences avec la mise en service, ne planifiez pas d'opérations de protection ou de gestion des données de longue durée pendant le processus DataMotion for Volumes.
  • Ne modifiez pas la configuration du volume source.

SNAPMIRROR ET SNAPVAULT

  • Pendant les opérations DataMotion, n'apportez aucune modification à votre configuration SnapMirror, notamment au niveau du fichier snapmirror.conf.
  • Si DataMotion for Volumes n'a pas atteint la phase de mise en service, les mises à jour SnapMirror ou SnapVault réussissent.
  • Si une mise à jour a lieu pendant la phase de mise en service, les transferts sont susceptibles d'échouer puisque la mise en service verrouille l'opération. Une fois la mise en service terminée, le transfert est correctement effectué lors de la mise à jour suivante.
  • Dans le cas d'une mise en service manuelle, effectuez la mise en service lorsqu'aucune mise à jour ni aucun transfert ne sont en cours.

SNAPDRIVE ET SNAPMANAGER

Pendant la mise en service :

  • Le provisionnement de LUN et la gestion des copies Snapshot dans SnapDrive® for Windows® (SDW) échouent.
  • Toutes les opérations de sauvegarde et de restauration échouent pour les produits SnapManager® (SME, SMSQL, SMVI, SMHV, SMO, SMSAP et SMOSS). La prochaine tâche de sauvegarde planifiée s'exécute correctement.

PARAMÈTRES D'EXPIRATION SCSI DE L'HÔTE

NetApp recommande d'installer NetApp Host Utilities Kit pour éviter les erreurs d'expiration. Reportez-vous au guide d'installation et de configuration de NetApp Host Utilities correspondant à votre système d'exploitation sur le site http://now.netapp.com/NOW/cgi-bin/software.

FLEXVOL ET FLEXCLONE

  • DataMotion for Volumes transfère uniquement le volume FlexVol source, tandis que les volumes FlexClone® ne sont pas transférés. Une fois l'opération DataMotion for Volumes terminée, le volume FlexVol d'origine est conservé en état hors ligne et la relation enfant-parent n'est pas modifiée.
  • Le volume FlexClone doit être séparé du volume FlexVol parent avant le transfert du volume FlexClone.

DÉDUPLICATION ET COMPRESSION

  • Si la déduplication est active sur le volume FlexVol source, elle doit être interrompue pour que la mise en service réussisse.
  • DataMotion for Volumes ne transfère pas la base de données des empreintes ni les journaux de modifications d'un volume FlexVol dédupliqué. Une fois le processus DataMotion for Volumes terminé, les utilisateurs doivent exécuter la commande sis start -s pour recréer la base de données des empreintes sur la cible.
  • Les volumes compressés ne peuvent pas être transférés.

Vous trouverez d'autres meilleures pratiques relatives à l'utilisation de DataMotion for Volumes en association avec les bases de données Oracle® et Microsoft® Exchange dans l'article TR-3881.

Conclusion

DataMotion for Volumes est un puissant outil de gestion des données qui permet d'améliorer la flexibilité de vos opérations. Vous n'êtes plus contraint de planifier soigneusement et de lancer des transferts de volumes qui ne peuvent être effectués que pendant des temps d'inactivité prévus longtemps à l'avance. Au contraire, vous pouvez transférer des volumes en fonction des besoins pour atteindre vos objectifs en termes d'équilibrage de la charge, d'équilibrage de capacité ou de modification du type de support. Pour en savoir plus sur DataMotion for Volumes, consultez les articles TR-3873 et TR-3881.

 

Communauté NetApp
 Votre opinion sur DataMotion for Volumes

Posez vos questions, échangez des idées et partagez vos points de vue directement en ligne via les communautés NetApp.

Richard Jooss

Richard Jooss
Directeur et architecte SAN/iSCSI
NetApp

Richard Jooss est responsable senior des produits SAN et de l'ingénierie partenaire chez NetApp. Il est chargé de définir des exigences techniques et professionnelles concernant le stockage et l'écosystème SAN, mais aussi de l'intégration de solutions professionnelles aux solutions SAN de NetApp. Richard Jooss affiche 15 ans d'expérience dans le secteur du stockage. Il est diplômé en génie électrique et en ingénierie informatique de l'Université du Wisconsin.

 
Explorer
 
TRUSTe
Nous contacter   |   Choisir un partenaire   |   Commentaires   |   Offres d'emploi  |   Abonnements   |   Déclaration de confidentialité   |   © 2011 NetApp