NetApp Tech OnTap NetApp
NetApp Tech OnTap
     
Meilleures pratiques pour VMware vSphere 5

NetApp a récemment publié une mise à jour de nos meilleures pratiques de stockage pour VMware®, qui met en avant les nouvelles fonctionnalités de VMware vSphere® 5 et de NetApp® Data ONTAP® 8. Ce rapport technique (TR) actualisé traite un certain nombre des nouvelles fonctionnalités de VMware, telles que le stockage DRS, le contrôle des E/S du stockage, les API vStorage mis à jour, ainsi qu'un ensemble de fonctions améliorées de Data ONTAP et de la Virtual Storage Console (VSC), le plug-in de NetApp pour VMware vCenter™.

Pour cet article, je souhaite faire l'impasse sur l'aspect purement technique. Je pense, en effet, qu'il peut être intéressant de vous faire part de ma réflexion sur l'impact de ces nouvelles fonctionnalités et sur le rapport mis à jour. Les trois points suivants revêtent une importance capitale :

  • L'aide apportée par les nouvelles technologies de VMware et de NetApp et celles mises à jour dans la virtualisation des applications stratégiques exigeantes
  • Le rôle du rapport sur les meilleures pratiques par rapport aux autres documents sur les solutions VMware et NetApp disponibles dans la bibliothèque technique NetApp
  • La réalisation d'opérations interdomaines coordonnées et automatisées dans le respect des normes opérationnelles quand les ressources sont consommées de façon dynamique

Virtualisation des applications stratégiques

Comme bon nombre d'entre vous le savent déjà, vSphere 5 est la dernière version de la plateforme de virtualisation VMware permettant de créer des infrastructures clouds. Elle s'articule autour de plusieurs améliorations visant à renforcer la capacité d'évolution de la plateforme. vSphere est l'infrastructure virtualisée idéale dans le sens où elle répond aux charges de travail applicatives les plus exigeantes en termes de performances et de ressources, qu'il s'agisse d'applications ERP (SAP®), de plateformes de bases de données (Oracle® et Microsoft® SQL Server®) ou de suites de collaboration (VMware Zimbra et Microsoft Exchange Server).

Avec VMware vSphere 5, vous avez la possibilité de déployer de « colossales » machines virtuelles, configurées avec un maximum de 32 processeurs virtuels et une mémoire de 1 To. Pour avoir une meilleure idée de ce nouveau type de configuration, rappelons qu'avec vSphere 4.1, une machine virtuelle était limitée à 8 processeurs virtuels et une mémoire de 255 Go. C'est dire l'incroyable prouesse réalisée par l'équipe d'ingénieurs VMware pour proposer une telle capacité de calcul.

Il est évident qu'une infrastructure cloud exige une capacité de stockage considérable et les ingénieurs de NetApp ont veillé à suivre le rythme de leurs homologues de VMware. Grâce à Data ONTAP 8, NetApp propose des possibilités d'évolutivité similaires qui conviennent parfaitement à une vaste infrastructure cloud optimisée par VMware. Par exemple, nous prenons en charge des volumes flexibles (FlexVol®) d'une capacité pouvant atteindre 100 To et, grâce à des technologies comme la déduplication et FlexClone®, il est possible de stocker jusqu'à 640 To de données dans un volume FlexVol. Ce type de sursouscription du stockage est sans égal sur le marché du stockage.

NetApp a également amélioré les performances de déduplication dans les caches de stockage de ses baies. Développé et commercialisé spécialement pour la virtualisation des serveurs, le cache de contrôleur de stockage compatible avec la déduplication est propre à NetApp. Si vous connaissez déjà les avantages du partage transparent de pages mémoire (Transparent Page Sharing) de VMware, je vous laisse imaginer les bénéfices de cette technologie dans le cache d'une baie de stockage. NetApp propose la seule baie qui permet d'accéder aux données en cache d'une machine virtuelle lors du traitement de la requête suivante par une autre machine virtuelle.

Cette technologie est véritablement révolutionnaire, car elle offre de meilleures performances avec moins de matériel de stockage. Nous avons démontré qu’elle améliorait les performances globales d'une infrastructure virtuelle, tout en assurant des économies de stockage à travers l’utilisation de technologies de partage des blocs, telles que la déduplication, FlexClone et Snapshot™.

Aujourd’hui, les déploiements types de VMware sur NetApp comprennent souvent des composants supplémentaires :

  • La suite de solutions de protection des données NetApp pour intégrer la sauvegarde et la continuité de l’activité au niveau applicatif
  • NetApp OnCommand™ Insight Balance pour fournir une garantie de niveau de service par la transparence et la cohérence avec les applications et les infrastructures
  • Le contrôle des E/S de stockage vSphere pour offrir une excellente qualité de service, même à l'échelon d'une machine virtuelle
  • Storage Distributed Resource Scheduler (SDRS) pour un positionnement plus ingénieux des objets de stockage par rapport aux machines virtuelles
  • Les API vStorage, qui ont été améliorées dans vSphere 5 pour permettre leur développement dans un espace NAS à partir d'un SAN

Ces fonctionnalités et d'autres sont l'aboutissement des efforts conjoints entre les ingénieurs de VMware et de NetApp en vue de créer une plateforme à la fois plus robuste, évolutive et performante pour la virtualisation des applications d'entreprise. Nous avons bien sûr actualisé notre document de référence relatif au déploiement de VMware sur NetApp (TR-3749) afin d'être certains que nos meilleures pratiques publiées couvrent toutes les nouvelles fonctionnalités.

NetApp, VMware et notre bibliothèque de documents modulaire

Il y a quelques années déjà, l'équipe d'ingénieurs NetApp pour les solutions VMware a créé une bibliothèque de documents techniques modulaire. Ainsi, toute personne qui décide de déployer une solution VMware vSphere sur NetApp commence par prendre connaissance du rapport TR-3749. Ce document de référence NetApp est incontournable pour le déploiement de VMware vSphere avec des plateformes de stockage NetApp. Il décrit la configuration des fonctionnalités à valeur ajoutée de NetApp et les meilleures pratiques de déploiement de vSphere 4 et vSphere 5 (y compris les fonctionnalités présentées précédemment dans cet article).

Sur la base de votre infrastructure déployée conformément au rapport TR-3749, vous pouvez ensuite mettre en place d'autres solutions combinées de VMware et NetApp. Pour assurer la continuité de l'activité, vous avez aussi la possibilité de consulter notre rapport technique sur VMware Site Recovery Manager. De même, si vous cherchez à déployer des postes de travail virtuels dans le cadre d'une stratégie informatique pour les utilisateurs finaux, vous pouvez vous reporter au rapport technique relatif à VMware View sur NetApp. Le même modèle s'applique notamment aux solutions avec VMware vCloud Director ou à la virtualisation d'applications stratégiques. Comme vous pouvez le voir, le rapport TR-3749 est un véritable document de référence qui vous aide à exploiter pleinement les solutions VMware sur NetApp.

Notez que tous ces rapports techniques ne privilégient aucune infrastructure matérielle sous-jacente en particulier. Autrement dit, ils couvrent la plateforme de baies NetApp, l'hyperviseur VMware et diverses applications de gestion et d'exploitation de NetApp et VMware, mais pas l'infrastructure IT.

Pour ceux qui recherchent une solution plus complète, NetApp et Cisco proposent avec FlexPod™, la seule plateforme d'infrastructures unifiée du marché. Cette plateforme complète offre des fonctionnalités de stockage, de mise en réseau et de calcul qui peuvent être virtualisées, comme des dispositifs sans système d'exploitation ou une combinaison des deux. Les guides de conception et de déploiement de VMware sur FlexPod sont donc élaborés en collaboration avec notre équipe d'ingénieurs VMware de manière à fournir la solution la plus cohérente et la plus performante possible, que vous déployez VMware sur NetApp ou sur l'architecture FlexPod prévalidée.

Au regard des nombreuses solutions VMware que nous avons déjà proposées pour FlexPod, VMware apparaît comme un partenaire technologique de tout premier plan. Si vous comptez parmi les prospects ou les clients FlexPod, vous devriez consulter la bibliothèque de documents de conception validés par Cisco® (CVD), conçue de manière modulaire. Dans un premier temps, vous devriez vous pencher sur le document CVD principal relatif au déploiement de VMware sur FlexPod.

Automatisation des opérations interdomaines

À mesure que nous avançons dans le domaine de la virtualisation, il devient indéniable que la plateforme de virtualisation des serveurs constitue pour nous la nouvelle référence par rapport aux services informatiques assurés via le data center. Les dirigeants d'entreprise appréhendent de mieux en mieux cette proposition de valeur et augmentent à leur tour leurs exigences en matière de standardisation afin de l'appliquer au reste de l'infrastructure et de simplifier et rationaliser ainsi les opérations de data center. En d'autres termes, cette standardisation permet une exploitation orchestrée, qui débouche ensuite sur l'automatisation des processus d'entreprise.

Vous devez non seulement pouvoir assurer des services de manière cohérente et reproductible au sein de votre infrastructure, mais aussi être en mesure de déployer la meilleure configuration possible quels que soient les services et les applications. Le rapport TR-3749 vous explique comment y parvenir en utilisant simplement le plug-in de NetApp pour VMware vCenter : Virtual Storage Console (VSC). La version 2.1.1 de VSC présente trois fonctionnalités majeures :

  • La surveillance de l'infrastructure VMware et NetApp. Vous bénéficiez ainsi d'une parfaite transparence, de la création de rapports et de la configuration automatisée et continue des paramètres de stockage des hôtes VMware ESXi™.
  • Le provisionnement du stockage et le clonage de machines virtuelles. NetApp est capable de simplifier et d'automatiser le provisionnement du stockage et la mise en œuvre de technologies qui améliorent l'efficacité du stockage, telles que la déduplication et la compression. Nous proposons également le clonage à accélération matérielle des machines virtuelles avec l'intégration de FlexClone (qui prend en charge VAAI). Il est possible de déployer ces différentes fonctionnalités sur la baie physique NetApp ou de les utiliser, comme le font de plus en plus de clients, avec notre technologie vFiler® permettant d'évaluer l'efficacité du stockage virtuel. Cette technologie permet de gérer des données séparément des baies physiques, un peu comme une machine virtuelle est séparée de l'hôte physique (ou du serveur).
  • La fonctionnalité de sauvegarde et de reprise exploite la technologie Snapshot à accélération matérielle de NetApp, qui offre une forme de sauvegarde automatisée, sans agent et basée sur des règles, laquelle est très différente de la méthode classique qui consiste à installer un client sur une machine virtuelle et à récupérer les données sur bandes. Outre le fait d'être sans agent et basée sur des règles, cette méthode offre le temps de restauration le plus rapide si on la compare aux sauvegardes sur bandes ou sur disques dans le cadre d'une plateforme de stockage distincte.

Même si les trois principales fonctionnalités de VSC sont la surveillance, le provisionnement et la sauvegarde, je souhaiterais revenir au sujet plus vaste de l'automatisation de l'infrastructure. Une intégration transparente à l'ensemble de l'infrastructure est essentielle : elle permet à de simples administrateurs du stockage et VMware (même s'il s'agit plus souvent d'administrateurs de stockage, de réseau, de calcul et VMware) de procéder de façon coordonnée pour optimiser la configuration des systèmes et prendre ainsi en charge les services fournis. Nous avons besoin de ce que j'appellerais une gestion interdomaine ou sans frontières.

Virtual Storage Console offre cette possibilité aux administrateurs du stockage et VMware. L'administrateur du stockage voit ainsi son rôle modifié. Sa tâche ne se limite plus à fournir à l'administrateur VMware de la capacité de stockage, mais consiste désormais à lui attribuer des pools de ressources de stockage.

Responsabilités de l'administrateur VMware et de l'administrateur du stockage lors de l'utilisation du plug-in VSC vCenter

Figure 1) Responsabilités de l'administrateur VMware et de l'administrateur du stockage lors de l'utilisation du plug-in VSC vCenter

Ces ressources sont généralement des ressources physiques, telles que des ensembles de disques (ce que NetApp appellerait un agrégat), des interfaces physiques, telles que des ports Ethernet, ou des ressources virtuelles ou logiques, telles que des volumes flexibles (FlexVol) et des interfaces virtuelles. Une ressource virtuelle peut être aussi ce que je qualifierais de profil de stockage virtuel, autrement dit, ce que NetApp appelle une unité vFiler. Au lieu d'un contrôleur de stockage physique, l'administrateur VMware contrôle ici un système de stockage virtuel qui n'est autre qu'un sous-ensemble d'un système de stockage physique.

Qu'elles soient physiques ou virtuelles, ces ressources ne sont pas provisionnées à l'administrateur VMware. En réalité, on permet simplement à ce dernier d'exercer le contrôle sur des ressources spécifiques. Vous pouvez aussi verrouiller ces ressources et leur appliquer les règles de l'entreprise en matière de sauvegarde, de conformité, de sécurité, etc. Grâce au plug-in VSC pour VMware vCenter, l'administrateur VMware peut désormais utiliser ces ressources à la demande, sans risquer de dépasser les limites fixées par l'administrateur du stockage et avec l'obligation de respecter les règles établies en termes de stockage.

Avec VSC, vous avez l'assurance de voir vos meilleures pratiques de stockage appliquées aux ressources consommées par l'administrateur VMware. Vous obtenez une convergence descendante et ascendante de la technologie de stockage et de la technologie VMware. L'administrateur du stockage voit ainsi diminuer sa charge de travail occasionnée par les besoins de l'administrateur VMware. Les services, plus dynamiques, peuvent être mis en ligne plus rapidement. Les niveaux de services et de performances sont garantis. Enfin, les systèmes de contrôle et d'équilibrage sont automatiquement appliqués.

En somme, l'infrastructure IT est plus rapide et plus performante, l'utilisation de ressources est réduite et les administrateurs du stockage et VMware peuvent mettre à profit le temps gagné en s'affairant à d'autres tâches.

Au regard de tous les points d'intégration que nous créons, il me semble que ce dernier prête le plus à confusion. En effet, avec VSC, les administrateurs du stockage croient que les administrateurs VMware vont les libérer de leurs tâches alors que ce n'est pas le cas. Dans une PME, où les administrateurs remplissent plusieurs fonctions, VSC les aide à accomplir leurs tâches, tandis que dans une grande entreprise, où existent une gestion VMware et une gestion du stockage distinctes, VSC ne fait que faciliter la communication en interne. Les administrateurs du stockage conservent le contrôle de l'infrastructure de stockage, en gérant l'infrastructure virtuelle, l'infrastructure physique, les solutions de sauvegarde sur disques, etc. Leur objectif est de standardiser et d'uniformiser tous les cas d'utilisation, mais aussi de permettre aux administrateurs VMware d'aller le plus vite possible tout en se conformant aux règles.

Conclusion

Le rapport TR-3749 vous explique comment NetApp et VMware fonctionnent ensemble pour vous aider à atteindre les objectifs suivants :

  • Gérer efficacement les applications stratégiques
  • Optimiser les performances
  • Mettre en place l'infrastructure la plus efficace possible du point du vue de l'utilisation des ressources
  • Automatiser le fonctionnement de votre infrastructure virtuelle

Si ces quatre objectifs correspondent à ce que vous attendez du déploiement de VMware sur NetApp, téléchargez le rapport TR-3749 afin d'utiliser les différents outils décrits et d'appliquer les recommandations fournies.

 Vous avez des remarques à propos de vSphere 5 ?

Posez vos questions, échangez des idées et partagez vos points de vue directement en ligne via les communautés NetApp.

Vaughn Stewart
Directeur et promoteur des solutions de virtualisation et de cloud computing
NetApp


Vaughn Stewart est directeur et promoteur des solutions de virtualisation et de cloud computing au sein de NetApp. Il représente NetApp sur l'Open Virtualization Alliance et alimente un blog sur le stockage virtuel. Il est co-auteur de l'ouvrage à paraître intitulé « Virtualization Changes Everything » et possède un brevet en attente. Il est aussi considéré par VMware comme un vExpert et détient plusieurs certifications professionnelles.


Tech OnTap
S'inscrire dès maintenant
Tech OnTap propose chaque mois des informations techniques, mais également des meilleures pratiques, des conseils et des outils, des interviews d'ingénieurs, des démonstrations, des évaluations et bien plus encore.

Pour vous inscrire dès aujourd'hui, consultez Tech OnTap dans la communauté NetApp.

Explorer
Explorer
En savoir plus sur Data ONTAP 8 et VSC

Vous souhaitez en savoir plus sur les points importants traités par cet article au sujet de Data ONTAP 8 et de Virtual Storage Console ? Consultez les précédents articles de Tech OnTap® :


En savoir plus sur Vaughn Stewart

Outre les articles occasionnels dans Tech OnTap, Vaughn Stewart alimente régulièrement un blog sur le stockage virtuel qui couvre un large éventail de sujets liés à la virtualisation et au cloud. Ne manquez pas son livre à paraître intitulé « Virtualization Changes Everything » et découvrez sa dernière vidéo sur FlexPod, qui a fait l'objet d'une annonce l'an dernier dans Tech OnTap.

Explorer
TRUSTe
Nous contacter   |   Choisir un partenaire   |   Commentaires   |   Offres d'emploi  |   Abonnements   |   Déclaration de confidentialité   |   © 2012 NetApp