NetApp Tech OnTap
     

Laboratoire d'accès à distance Cisco UCS

Avez-vous déjà voulu essayer une nouvelle plateforme informatique avec vos propres charges de travail et vos données avant de l'acheter ? Cisco s'est donné pour tâche de supprimer les tests sur site qui peuvent être longs, complexes et gênants pour le fonctionnement, dans le but de simplifier considérablement le processus d'évaluation pour son système Unified Computing System® (UCS).

Le laboratoire d'accès à distance Cisco® UCS a été créé pour offrir aux utilisateurs une compréhension pratique du nouveau modèle de gestion créé par UCS. Le laboratoire UCS a été conçu pour vous permettre de visualiser au premier coup d'œil les puissantes capacités de gestion d'UCS ainsi que pour répondre à vos éventuelles interrogations. Le laboratoire associe des éléments des technologies Cisco, VMware® et NetApp® dans le but d'effectuer facilement des tests et des démonstrations de faisabilité à l'aide de vos charges de travail et de vos configurations propres.

Depuis la création du laboratoire, nous avons été extrêmement occupés à travailler sur des démonstrations de faisabilité, des démonstrations et l'intégration partenaire. Cet article explique brièvement UCS, l'architecture du laboratoire ainsi que les avantages que présente le stockage NetApp.

Comprendre UCS


Cisco a annoncé la sortie d'Unified Computing System en 2009. L'architecture intègre le calcul, la mise en réseau, l'accès au stockage et la virtualisation dans une plateforme unique. Cisco UCS est un système de gestion serveur contrôlé par des modèles, conçu pour réduire les contraintes matérielles et de connectivité, simplifier la gestion du cycle de vie des serveurs et fournir une infrastructure souple afin de prendre en charge le cloud computing. Basé sur une structure unifiée FCoE Ethernet 10 Gigabits, UCS réduit considérablement le nombre de connexions de serveurs et de commutateurs réseau en regroupant les ressources informatiques autour d'une structure d'E/S unifiée prenant en charge simultanément le trafic de gestion, le réseau et le stockage.

La structure unifiée Cisco est parfaitement alignée sur l'architecture de stockage unifié NetApp. UCS gère les limites de la connectivité d'E/S de serveur fixe/statique en générant une vision abstraite du matériel et des interfaces d'E/S, ce qui élimine les contraintes matérielles et de connectivité d'un serveur logique (« profil de service » dans UCS) et offre une plus grande souplesse. Il peut être compliqué de comprendre parfaitement UCS sans une visibilité immédiate, c'est pourquoi le laboratoire d'accès à distance est essentiel.

.

Domaine de gestion de Cisco UCS.

Figure 1) Domaine de gestion de Cisco UCS.

Cisco offre un point de gestion unique pour tous les composants d'un domaine UCS, comme l'illustre la Figure 1. L'extension de la taille d'un domaine par l'ajout de lames ou de châssis est une tâche simple car un châssis UCS ne contient aucun point de gestion. UCS Manager vous permet de gérer tous les éléments physiques sous la forme d'un pool de ressources sans état qui peut être configuré à la demande, quelles que soient la connectivité et la « personnalité » de serveur requises. UCS Manager est lui-même intégré dans les appareils à interconnexion de structure, puis découvre automatiquement et répertorie les nouvelles ressources physiques de manière dynamique. L'un des principaux objectifs consiste à réduire le temps de déploiement des serveurs à quelques minutes au lieu de quelques heures ou de quelques jours.

Architecture du laboratoire UCS et fonctions clés


L'architecture de niveau supérieur du laboratoire d'accès à distance UCS est illustrée dans la Figure 2.

Architecture du laboratoire d'accès à distance Cisco UCS.

Figure 2) Architecture du laboratoire d'accès à distance Cisco UCS.

Environnement à plusieurs locataires

Le laboratoire a été conçu dans l'idée que plusieurs locataires pourraient avoir besoin de le partager. Il est actuellement composé de trois modules séparés. Chaque module est isolé sur son propre VLAN et se trouve sous le contrôle d'une instance séparée d'UCS Manager. Nous aimons à dire que nous pourrions héberger Coca-Cola et Pepsi simultanément dans le laboratoire et qu'ils n'en sauraient rien (en imaginant qu'au moins l'un des deux accède au laboratoire à distance, bien entendu).

Consoles hébergées dans des bureaux virtuels

Un serveur ESX VMware séparé a été configuré pour héberger les sessions de console de chaque instance UCS Manager. Chaque instance se trouve sur son propre ordinateur virtuel et chaque ordinateur virtuel se trouve sur un volume séparé de notre système de stockage NetApp FAS3170 interne. Cette approche permet d'isoler les différents clients et elle offre la possibilité d'accéder à une console UCS depuis une session de bureau virtuel, en local ou depuis un emplacement distant. Les ordinateurs virtuels se connectent au stockage via NFS sur des connexions Ethernet 10 Gigabits liées, ce qui confère des performances exceptionnelles à ces postes de travail lors des tâches de provisionnement de système d'exploitation.

Démarrage SAN

Le démarrage SAN est un composant essentiel d'UCS, et donc du laboratoire UCS. Le démarrage SAN permet à UCS de prendre en charge les serveurs sans état pour une meilleure abstraction matérielle. Toutes les lames UCS peuvent démarrer et exécuter n'importe quelle image de démarrage. Il est ainsi plus facile de disposer de lames de secours dans votre environnement UCS et de redémarrer immédiatement un serveur en cas d'échec d'exécution de la lame. De bien des manières, il s'agit là de l'équivalent sans système d'exploitation de VMware VMotion™ (même s'il y a redémarrage lorsque vous déplacez un serveur vers une nouvelle lame).

Dans le laboratoire, nous devons prendre en charge tous les serveurs, physiques et virtualisés, pour nos utilisateurs. L'exécution d'un redémarrage SAN depuis le stockage NetApp permet de configurer facilement tous nos modules UCS avec la combinaison de serveurs virtuels ou physiques de notre choix. J'ai déjà configuré le démarrage SAN sur d'autres systèmes de stockage par le passé et tout est beaucoup plus simple avec le stockage NetApp. Dans notre environnement, nous avons jusqu'à huit chemins entre le stockage et chaque hôte. Avec certains systèmes de stockage, vous devez enregistrer chaque chemin individuel sur la baie de stockage, ce qui peut s'avérer très fastidieux. Grâce à Data ONTAP®, les chemins depuis l'hôte vers le système de stockage sont détectés et enregistrés automatiquement, ce qui permet de gagner beaucoup de temps et évite de nombreuses difficultés.

Partages CIFS

La nature sans état d'UCS offre un certain avantage pour un environnement de laboratoire comme le nôtre ainsi que pour tous les environnements dynamiques. Nous possédons un partage CIFS sur le même système de stockage NetApp montant vers chaque console de terminal. L'avantage que présente NetApp pour notre environnement est que tous les protocoles de stockage dont nous avons ou pourrions avoir besoin pour nos tests sont pris en charge à partir d'un système de stockage unique. Nous bénéficions des protocoles NAS CIFS et NFS et nous pouvons en outre utiliser les protocoles SAN iSCSI, Fibre Channel et FCoE.

Le partage CIFS inclut toutes les applications et toutes les images de démarrage, serveurs physiques et virtuels confondus, que les utilisateurs du laboratoire pourraient souhaiter utiliser pour leur test. UCS Manager peut faire en sorte que n'importe quelle lame sous son contrôle démarre depuis une des images ISO disponibles dans le partage, et ce grâce à une fonction de « média virtuel ».

Nous avons la possibilité de préactiver un module UCS à votre intention le cas échéant, mais nous laissons souvent la charge de cette tâche aux utilisateurs afin qu'ils puissent se rendre compte de la simplicité du processus de provisionnement avec UCS pour les serveurs physiques et virtuels.

Les partages CIFS sont également utilisés en tant que zones de travail/d'accueil pour les données des utilisateurs, les images, les résultats, etc.

SnapRestore

Parmi les fonctions exceptionnelles proposées par le stockage NetApp, nous avons notamment la possibilité d'effectuer une « réinitialisation propre » à la fin d'une démonstration de faisabilité. Le logiciel NetApp SnapRestore® nous permet de faire un retour en arrière pour tous les éléments (ordinateurs de console de terminal, ordinateurs virtuels, LUN de démarrage SAN, éléments utilisés pendant le test) et rétablir leur état d'origine dans le but de procéder à un redémarrage immédiat. Tout ce processus ne prend que quelques secondes.

Qui utilise le laboratoire UCS ?


Le laboratoire à distance Cisco UCS est conçu pour soutenir les clients aussi bien que les partenaires. C'est là qu'intervient l'aspect « distant » du laboratoire. Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous rendre dans nos locaux ou accéder au laboratoire à distance, depuis un site Cisco ou par le biais de l'un de nos partenaires stratégiques.

Un contrat classique débute généralement par une démonstration en direct d'une heure via WebEx. Vous pouvez ensuite utiliser l'un de nos modules UCS pendant une durée comprise entre un et cinq jours pour vous concentrer sur les différents aspects de l'exécution, du fonctionnement et de la maintenance du système. La plupart des utilisateurs du laboratoire apportent leurs propres charges de travail à évaluer afin de voir exactement comment celles-ci se comportent sur UCS.

Notre environnement UCS est préconfiguré avec un ensemble de systèmes d'exploitation et d'applications répondant à vos besoins et le matériel est installé dans le respect des meilleures pratiques de Cisco. Le laboratoire ne présente aucun élément qui ne soit pas standard dans un environnement UCS : aucun logiciel, matériel ou autre élément spécial. Lorsque vous utilisez le laboratoire, vous avez ainsi la garantie de visualiser et de mesurer des résultats totalement similaires à ceux de propre data center.

L'un des autres points importants pour le laboratoire est le test avec les partenaires Cisco. UCS propose une API XML ouverte permettant aux logiciels de gestion de s'intégrer à l'environnement UCS dans le but de le gérer. L'écosystème de partenaires incluant par exemple CA, Platform et BMC fait appel à l'environnement de laboratoire pour procéder aux tests d'intégration avec UCS. Au niveau de la gestion/de l'orchestration, des outils tels que CA Spectrum peuvent également tirer profit des API de gestion du stockage Data ONTAP pour un provisionnement de bout en bout.

La recette du succès

Un exemple précis illustre comment le laboratoire UCS peut vous aider à réussir. Un grand groupe de magasins de détail a récemment utilisé le laboratoire en collaboration avec plusieurs partenaires et a obtenu un temps de provisionnement des serveurs incroyablement réduit.

La société en question avait externalisé l'intégralité de ses opérations informatiques et le temps de provisionnement d'un nouveau service dépassait alors un mois. L'équipe informatique procède actuellement au développement d'un cloud privé dans le but de ramener l'infrastructure informatique en interne.

Le laboratoire UCS a été utilisé pour prendre en charge une démonstration d'intégration utilisant une solution NewScale en complément de CA Spectrum Automation Manager, directement intégré à son tour à UCS Manager via l'API XML de Cisco.

Cette session de laboratoire de longue haleine a résulté en une démonstration de séquence de provisionnement (à l'aide du catalogue de services actuel de la société) mettant en service des technologies entièrement approuvées (système d'exploitation, base de données et applications) en huit minutes. La conception a également démontré un provisionnement automatisé ainsi que l'évolutivité des serveurs, des réseaux et du stockage, aussi bien dans un contexte physique que virtuel. Les serveurs physiques et les ordinateurs virtuels vSphere™ peuvent être provisionnés avec la même simplicité et tout aussi rapidement. Dans le cadre d'un cas d'utilisation où la charge système dépassait un seuil préconisé, le déploiement de serveurs supplémentaires a été automatiquement déclenché jusqu'à ce que la charge retrouve une valeur normale. Le directeur informatique a été très impressionné par ce niveau de réactivité : « incroyable » est d'ailleurs le premier qualificatif qui lui est venu à l'esprit.

Conclusion

J'ai lancé le laboratoire d'accès à distance UCS juste avant l'annonce générale de Cisco UCS et il est très agréable de voir les utilisateurs du laboratoire atteindre des succès supérieurs à leurs attentes grâce à UCS. Le laboratoire est toujours très actif. En fait, nous avons prévu de déployer trois modules UCS supplémentaires afin de pouvoir traiter un plus grand nombre d'activités en parallèle. Nous serons également à même de profiter de nouvelles fonctions telles que la connectivité FCoE directe au stockage NetApp.

NetApp fait partie intégrante du laboratoire d'accès à distance UCS. Le stockage unifié NetApp nous permet de prendre en charge toutes les exigences de stockage d'un système de stockage unique, ce qui simplifie l'architecture du laboratoire et en facilite la gestion. Les fonctions telles que NetApp SnapRestore permettent de démarrer facilement et rapidement de nouvelles sessions de test. L'alignement dont j'ai pu être témoin entre NetApp et Cisco est particulièrement solide : NetApp est non seulement un composant fondamental du laboratoire UCS, mais UCS est également un composant essentiel du laboratoire de test Kilo-Client interne de NetApp Engineering.

Communauté NetApp
  Vous avez des remarques à propos du laboratoire d'accès à distance Cisco UCS ?

Le laboratoire d'accès à distance Cisco UCS est disponible pour aider quiconque souhaite effectuer des tests dans un environnement UCS. Indiquez-nous simplement si vous êtes intéressé et nous vous mettrons en contact avec la personne appropriée.

Posez vos questions, échangez des idées et partagez vos points de vue directement en ligne via les communautés NetApp.

Jeff Silberman

Jeff Silberman
Ingénieur marketing et technique
Cisco

Jeff est responsable de la gestion des démonstrations de faisabilité des clients/partenaires, des démonstrations de produits et des « premières rencontres » entre les clients et UCS. Jeff est entré chez Cisco lors de l'acquisition de Topspin. Chez Topspin, il était responsable des plus grands déploiements HPC, notamment le cluster Sandia Thunderbird à 4 400 nœuds, qui a démarré à la place de numéro 4 du Top 500 des déploiements en novembre 2005. Avant de travailler chez Topspin, Jeff a passé quatre ans chez NetApp dans le groupe de recherche avancée sur les produits et c'est lui qui a opéré la mise sur le marché des premières solutions de structure unifiée pour les environnements Oracle®/NetApp.

 
Explorer