NetApp Tech OnTap

Cinq astuces peu connues pour augmenter la flexibilité du stockage NetApp

Au fil des années, le stockage NetApp s’est construit une réputation de simplicité, de facilité de gestion et de flexibilité vis-à-vis des problèmes de disponibilité de données. Pour atteindre une flexibilité maximale, il faut suivre une série de meilleures pratiques .

NetApp a édité récemment une publication technique qui fournit des informations complètes sur les meilleures pratiques de stockage nécessaires à la flexibilité. Dans le présent article, nous indiquons quelques astuces que vous pourrez utiliser pour améliorer la flexibilité de votre stockage NetApp :

  • l’utilisation de la haute disponibilité multi-emplacements (Multipath HA)
  • la fourniture du nombre adéquat de lecteurs de disques de rechange
  • l’utilisation de SyncMirror® pour améliorer encore la flexibilité
  • une protection pare-balles de vos configurations haute disponibilité pour des mises à niveau permanentes
  • la vérification de votre configuration de stockage à l’aide des outils automatisés NetApp

Astuce n° 1 : Utiliser la haute disponibilité multi-emplacements.

La haute disponibilité multi-emplacements fournit des chemins redondants entre les contrôleurs de stockage et les disques, à la fois pour des configurations à contrôleur unique et actifs/actifs. Un deuxième chemin d’accès au stockage peut protéger contre un certain nombre de défaillances possibles, telles que :

  • une défaillance du contrôleur ou du port
  • une défaillance de câble entre le contrôleur et le rayon
  • une défaillance du module de rayon
  • une défaillance de câble entre deux rayons
  • une défaillance du chemin secondaire dans les configurations haute disponibilité
Multipath HA in an active-active controller configuration.

Schéma 1) : Multipath HA en configuration de contrôleur actif/actif.

Même avec des systèmes de stockage NetApp en environnement clusters (actifs/actifs ou configurations haute disponibilité), Multipath HA réduit le risque de redondance et améliore la disponibilité.

Multipath HA permet également des gains potentiels de performances dans des situations où les chemins Fibre Channel vers les rayonnages de disques sont surchargés, en doublant la largeur de bande passante vers votre stockage. C’est surtout valable lors du déroulement d’une reconstruction et sur des systèmes plus anciens qui utilisent des connexions Fibre Channel 1 Gbit/s.

Très souvent, des ports FC ouverts sont également disponibles sur les systèmes de stockage, ce qui permet d’ajouter Multipath HA au prix de quelques câbles. C’est le modeste prix à payer pour un énorme gain potentiel de flexibilité.

Astuce n° 2 : Disposer du nombre adéquat de lecteurs de disques de rechange

Sur les systèmes de stockage NetApp, les défaillances de disques provoquent automatiquement des reconstructions de la parité des données endommagées sur un disque de secours (ou de rechange), en supposant qu’un disque de rechange soit disponible. Si aucun disque de rechange n’est disponible, les opérations d’auto-rétablissement sont impossibles. Le système fonctionnera en mode dégradé (les requêtes de données figurant sur le disque endommagé seront satisfaites en reconstruisant les données grâce aux informations de parité) jusqu’à ce qu’un disque de rechange soit fourni ou que le disque endommagé soit remplacé. Pendant ce temps, vos données sont plus exposées au risque si une défaillance supplémentaire survenait (avec NetApp RAID-DP™, un groupe de RAID qui fonctionne en mode dégradé peut subir une nouvelle défaillance de disque sans perte de données).

Le nombre de disques de rechange dont vous avez besoin varie en fonction du nombre de lecteurs de disques associés à votre système de stockage. Pour un FAS200 ou un FAS2000 de base à un seul rayon, un seul disque de rechange peut suffire (configurez-en deux si vous souhaitez utiliser « Maintenance Center »). Sur le FAS6080, avec un nombre maximum d’axes de 1 176 disques, il faut plus de disques de rechange pour garantir une flexibilité maximale de stockage, en particulier avec les disques de grande taille SATA dont les temps de reconstruction sont plus longs.

NetApp recommande l’utilisation de deux disques de rechange par type de disque jusqu’à 100 lecteurs de disques, lorsque le type de disque est défini par un type d’interface unique (FC, SATA ou SAS), la capacité et la vitesse de rotation. Par exemple, si vous avez un système composé de 28 disques FC 15K de 300 Go et de 28 disques FC 15K de 144 Go, vous devriez disposer de quatre disques de rechange : deux d’une capacité de 300 Go et deux d’une capacité de 144 Go.

Pour chaque lot de 84 disques supplémentaires, un autre disque de secours devra être affecté au pool de rechange. Le tableau ci-dessous fournit des exemples complémentaires pour illustrer cette approche (on suppose dans ce tableau que tous les disques sont du même type).

Nombre de rayons Nombre de disques Disques de rechange conseillés
6 84 2
8 112 3
12 168 3
24 336 4
36 504 6
72 1,008 12
2 28 2
Tableau 1) choix du nombre adéquat de disques de rechange pour un nombre donné de disques de même type.

Notez que, si vous utilisez le Maintenance Center NetApp, il vous faudra un minimum de deux disques de secours pour chaque type de disque du système. Le Maintenance Center réalise un contrôle proactif de l’état des lecteurs de disques et, lorsque certains seuils sont atteints, il lance une action de maintenance préventive sur le lecteur de disque suspect. Il faut disposer de deux disques de rechange pour qu’un lecteur de disque puisse accéder aux diagnostics du Maintenance Center.

Astuce n° 3 : Utiliser SyncMirror pour améliorer encore la flexibilité

Si vous avez besoin d’un niveau de flexibilité encore supérieur à celui que proposent HA et RAID-DP, pensez à utiliser SyncMirror soit en configuration locale, soit en configuration MetroCluster.

Au niveau local, SyncMirror propose une fonction miroir synchronisée entre deux volumes traditionnels différents ou des agrégats figurant sur le même contrôleur de stockage pour garantir l’existence d’une copie dupliquée des données. Cette fonction est disponible dès Data ONTAP® 6.2. La fonction miroir dont dispose SyncMirror se trouve au niveau supérieur de la couche de protection du RAID (RAID4, RAID-DP ou RAID-0 des V-Series).

SyncMirror prend les données parmi deux pools de stockage mis en miroir que l’on appelle des « plex », qui peuvent améliorer les performances de lecture sur les charges liées aux disques. Il assure une meilleure protection contre les défaillances multiples simultanées grâce aux miroirs. SyncMirror associé à RAID-DP est tellement tolérant qu’il peut garantir la disponibilité des données en cas de défaillances de cinq disques à la fois grâce à la mise en miroir des groupes de RAID. Comme SyncMirror utilise la technologie d’origine Snapshot™ de NetApp pour conserver des points de contrôle synchronisés, le re-synchronisation vers un plex après une perte de connectivité prend beaucoup moins de temps. Seules les données qui ont été modifiées après le point de contrôle Snapshot le plus récent doivent être synchronisées.

Associé à MetroCluster, SyncMirror ajoute une tolérance géographique en cas de sinistre. Il est nécessaire d’utiliser SyncMirror avec MetroCluster pour garantir qu’une copie des données à l’identique existe dans le centre de données distant en cas d’indisponibilité du centre de données d’origine. Utilisé en configurations actifs/actifs, SyncMirror fournit les meilleurs niveaux de flexibilité et garantit une disponibilité des données sans interruption.

Astuce n° 4 : Installer une protection pare-balles de vos configurations haute disponibilité pour des mises à niveau permanentes

La configuration de vos systèmes de stockage dans un environnement haute disponibilité équipé de contrôleurs de stockage actifs/actifs est un excellent moyen d’éliminer des points précis de défaillance et d’augmenter la flexibilité. En plus d’éliminer un temps d’arrêt éventuel imprévu, ces configurations peuvent également réduire les temps d’arrêt prévus lors des mises à niveau permanentes.

Les mises à niveau permanentes vous offrent la possibilité de mettre à niveau de façon transparente tout composant d’un système de stockage actif/actif (logiciel, disque, firmware, composants matériels etc.) avec un minimum d’interruption d’accès aux données du client en effectuant une mise à niveau en relais. Pour réaliser une mise à niveau sans interruption, les deux contrôleurs de stockages doivent être identiques à l’unité en sortie au niveau des caractéristiques, dont les licences, l’accès au réseau et les protocoles configurés. Un rapport technique récent peut vous en apprendre davantage sur les mises à niveau sans interruption.

La meilleure façon de s’assurer qu’une mise à niveau progresse normalement est de contrôler vos systèmes suffisamment à l’avance pour être sûr qu’ils soient compatibles avec les mises à niveau sans interruption. En satisfaisant à ces critères, vous serez également sûr que vos systèmes haute disponibilité sont configurés de façon optimale pour fournir la meilleure flexibilité et la meilleure disponibilité possibles. NetApp propose pour cela une série d’outils automatisés qui sont décrits dans la section suivante.

Astuce n° 5 : Vérifier votre configuration de stockage à l’aide des outils automatisés

Que vous ayez des systèmes de stockage haute disponibilité en environnement de clusters ou des configurations à contrôleur unique, il est important de vérifier que vous avez fait installer le matériel, le firmware et les logiciels adéquats, surtout avant d’entreprendre une mise à niveau. Si vous avez des dizaines de rayonnages de disques et des centaines, voire des milliers de disques, ce n’est pas une mince affaire. Heureusement, NetApp Global Services (NGS) a développé une série d’outils conçus pour automatiser les processus qui, sinon, se seraient révélés fastidieux et sources d’erreur. L’exécution périodique de ces outils peut augmenter la flexibilité de vos systèmes de stockage et simplifier vos opérations.

Cluster Configuration Checker

Cet outil détecte et identifie les causes les plus fréquentes des problèmes de redondance dus à la configuration :

  • les licences incompatibles
  • les paramétrages d’options incompatibles
  • les interfaces réseau mal configurées
  • les différences de versions de Data ONTAP sur les nœuds locaux et partenaires
  • les différences de paramètres de configuration cfmode entre les deux nœuds

Cluster Configuration Checker est également disponible avec Operations Manager de NetApp.

Upgrade Advisor

Upgrade Advisor a été conçu comme une solution d’arrêt permettant ou non à un système de stockage une mise à niveau de Data ONTAP. Cet outil utilise des données AutoSupport en direct pour automatiser d’abord normalement les processus manuels pénibles de documentation de chaque avertissement et de demande associés à la détermination de l’éligibilité d’un système ; il génère ensuite un plan de mise à niveau pas à pas pour une utilisation lors d’une mise à niveau mais aussi lors de la restauration d’une mise à niveau.

La version publique d’Upgrade Advisor est disponible pour les clients équipés de l’interface Premium AutoSupport, qui est comprise dans l’achat de SupportEdge Premium. Les autres clients peuvent utiliser NSG ou les services professionnels NetApp pour analyser indirectement leur environnement via Upgrade Advisor.

Upgrade Advisor
Schéma 2) : Upgrade Advisor.

Conclusion

Occupez-vous de la flexibilité de vos systèmes de stockage avant qu’il ne soit trop tard. En prenant quelques mesures proactives, telles que décrites dans cet article, vous pourrez continuer à améliorer la flexibilité de votre environnement de stockage. Multipath HA élimine des points précis de défaillance jusqu’à la fin du stockage et peut contribuer à améliorer la cohérence des performances. La configuration d’un nombre adéquat de disques de rechange garantit que la reconstruction d’un disque démarrera dès que le disque est défaillant, limitant ainsi les risques. SyncMirror fournit la meilleure flexibilité possible pour les opérations sur des données sensibles. La mise à niveau sans interruption réduit ou élimine les temps d’arrêt prévus pour les mises à niveaux et les mises à jour, et une vérification régulière du système à l’aide d’outils automatisés peut garantir que les configurations sont correctes tout en simplifiant le planning de mise à niveau.

Steve Lawler and Haripriya Steve Lawler
Technical Marketing Engineer
NetApp

Steve se consacre exclusivement aux configurations de stockage haute disponibilité. Avec plus de 15 ans d’expérience dans l’industrie, il a travaillé précédemment dans les télécommunications, où il a acquis une large expérience dans le support des clients professionnels.

Haripriya
Technical Marketing Engineer
NetApp

Haripriya est une spécialiste de la flexibilité du stockage, et entre autres des lecteurs et des rayonnages de disques. Elle travaillait auparavant chez Hewlett-Packard où elle se concentrait sur la technologie RAID et les problèmes de stockage. Haripriya est titulaire d’un Master en informatique et prépare actuellement un MBA.

Commenter cet article
Explore